Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparison of preservative-free ketotifen fumarate and preserved olopatadine hydrochloride eye drops in the treatment of moderate to severe seasonal allergic conjunctivitis - 20/01/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2013.02.007 
B. Mortemousque a, , T. Bourcier b, M. Khairallah c, R. Messaoud d, F. Brignole-Baudouin e, D. Renault f, H. Rebika f, D. Brémond-Gignac g

the Ketotifen Study Group1

  The Ketotifen Study Group: Bourcier T., Bremond-Gignac D., Camezind P., Vissac L., Collet A., Gabisson P., Parent N., El Fekih L., Gabsi S., Khairallah M., Nouira F., Messaoud R., Mortemousque B.

a Service d’ophtalmologie, hôpital Pontchaillou, CHU de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 
b Service d’ophtalmologie, nouvel hôpital civil, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg, France 
c Service d’ophtalmologie, CHU Fattouma Bourguiba, rue du 1er-juin-1955, 5000 Monastir, Tunisia 
d Service d’ophtalmologie, CHU Tahar Sfar, 5000 Mahdia, Tunisia 
e Laboratoire de toxicologie, faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques, 4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris, France 
f Laboratoires THEA, 12, rue Louis-Blériot, 63000 Clermont-Ferrand, France 
g Service d’ophtalmologie, centre Saint-Victor, CHU d’Amiens, 354, boulevard de Beauvillé, 80054 Amiens cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Purpose

To compare preservative-free ketotifen 0.025% ophthalmic solution to olopatadine 0.1% ophthalmic solution in with the treatment of seasonal allergic conjunctivitis (SAC) in clinical practice.

Methods

This was a comparative, randomised, investigator-masked, pilot clinical study in adult patients with documented history of SAC and presenting with moderate to severe itching and conjunctival hyperemia. Eligible patients initiated either ketotifen or olopatadine treatment at a dose of one drop twice daily for 28days. The resolution of ocular signs and symptoms was assessed on day 7 and day 28. Itching was also assessed within 15minutes following the first instillation (day 0). Conjunctival impression cytology was performed at each visit to assess the evolution of ICAM-1 expression (day 0, 7 and 28).

Results

Seventy-five patients were randomised (ketotifen: 38 patients; olopatadine: 37 patients). At day 28, the composite score for primary criteria (itching, tearing, and conjunctival hyperemia) improved from 6.8±1.2 to 0.9±1.0 in the Ketotifen group, without statistically significant difference between treatment groups (P=0.67). There was no relevant difference between treatment groups in other efficacy parameters, except a trend for a more rapid resolution of conjunctival hyperemia in the Ketotifen group. Both drugs were well tolerated, with a trend for a better tolerability reported by patients on ketotifen compared to those on olopatadine at day 7 (P=0.054).

Conclusions

A rapid and comparable improvement in SAC was achieved after 28days of treatment with both preservative-free ketotifen and preserved olopatadine ophthalmic solutions, with a slightly better ocular tolerance with unpreserved ketotifen 0.025% eye drops.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Comparer les collyres de kétotifène 0,025 % sans conservateur et d’olopatadine 0,1 % dans le traitement de la conjonctivite allergique saisonnière (CAS) en pratique clinique.

Méthodes

Cette étude pilote, comparative, randomisée, en simple insu, a été réalisée chez des patients adultes avec antécédents de CAS et présentant un prurit oculaire et une hyperémie conjonctivale modérés à sévères. Les patients inclus s’instillaient une goutte de kétotifène ou d’olopatadine deux fois par jour durant 28jours. L’amélioration des symptômes et signes oculaires a été évaluée à j7 et j28. L’évolution du prurit oculaire a été évaluée durant les 15minutes après la première instillation. Le taux du marqueur biologique ICAM-1 a été mesuré sur des prélèvements d’empreintes conjonctivales effectuées à chaque visite (j0, j7 et j28).

Résultats

Soixante-quinze patients ont été randomisés (kétotifène : 38 patients ; olopatadine : 37 patients). À j28, le score composite du critère primaire (associant prurit, larmoiement, et hyperémie conjonctivale) a été réduit de 6,8±1,2 à 0,9±1,0 dans le groupe Kétotifène, sans différence significative entre les groupes de traitement (p=0,67). Concernant les autres paramètres d’efficacité, seule une tendance à l’amélioration plus rapide de l’hyperémie conjonctivale a été observée dans le groupe Kétotifène. Les deux traitements ont été bien tolérés, avec une tendance à une meilleure tolérabilité du collyre de kétotifène comparativement au collyre d’olopatadine à j7 (p=0,054).

Conclusion

Une amélioration rapide et comparable des symptômes/signes de la CAS a été obtenue après 28jours de traitement avec un collyre de kétotifène non conservé et un collyre d’olopatadine ; avec une tolérance oculaire légèrement meilleure rapportée pour le collyre de kétotifène non conservé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : ICAM-1, Ketotifen, Olopatadine, Seasonal allergic conjunctivitis, Preservative

Mots clés : ICAM-1, Kétotifène, Olopatadine, Conjonctivite allergique saisonnière, Conservateur


Plan


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 1

P. 1-8 - janvier 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • La prise en charge de la conjonctivite allergique. Enquête observationnelle auprès des ophtalmologistes
  • F. Chiambaretta, L. Gerbaud, J.-L. Fauquert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.