Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prise en charge de la conjonctivite allergique. Enquête observationnelle auprès des ophtalmologistes - 20/01/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2013.04.008 
F. Chiambaretta a, , L. Gerbaud b, J.-L. Fauquert c
a Service ophtalmologie, hôpital Gabriel-Montpied, CHU de Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
b Service de santé publique, CHU de Clermont-Ferrand, 1, rue Lucie-Aubrac, 63100 Clermont-Ferrand, France 
c Unité d’allergologie de l’enfant, CHU Estaing, 1, rue Lucie-Aubrac, 63100 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l’étude

Décrire la prise en charge des conjonctivites allergiques en ophtalmologie de ville et évaluer la réalité de la collaboration entre ophtalmologistes et allergologues.

Patients et méthodes

Étude rétrospective multicentrique. Chaque ophtalmologiste devait recueillir les données démographiques et cliniques de 10 patients ayant un historique de 2 à 3ans de conjonctivites allergiques.

Résultats

Au total 353 dossiers ont été interprétables soit 885 consultations. Un peu plus de 60 % des patients avaient un antécédent d’allergie (rhinite, asthme ou allergie cutanée) et 40 % des patients avaient eu un bilan allergologique. Moins de 2 % des patients avaient été adressés par un allergologue. L’analyse des symptômes en fonction du motif de la consultation montre que le prurit, les brûlures, le larmoiement, la photophobie et la douleur permettaient d’orienter assez facilement vers un diagnostic d’allergie conjonctivale. Celle-ci a été confirmée par l’interrogatoire sur les circonstances de survenue des symptômes (plus souvent en milieu arboré et fleuri) et par les examens ophtalmologiques (présence d’une hyperémie, de follicules, de secrétions non purulentes, de chémosis). La présence de manifestations non spécifiques, notamment une sécheresse oculaire, était relativement fréquente au cours des conjonctivites perannuelles. Plus de 95 % des patients ont reçu un traitement topique, mais moins de 10 % ont été orientés vers un allergologue.

Conclusion

Les conjonctivites allergiques, notamment saisonnières, sont facilement identifiables par l’ophtalmologiste. Les conjonctivites perannuelles et les formes sévères pourraient être adressées plus souvent à l’allergologue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To describe the management of allergic conjunctivitis in private ophthalmology practice and to evaluate the collaboration between ophthalmologists and allergists.

Patients and methods

Multicenter retrospective study. Each ophthalmologist was required to collect demographic and clinical data from the records of 10 patients with a 2- to 3-year history of allergic conjunctivitis.

Results

A total of 353 records were interpretable, corresponding to 885 visits. Slightly more than 60% of patients had a history of allergy (rhinitis, asthma or cutaneous allergy), and 40% of patients had had allergy testing. Fewer than 2% of patients had seen an allergist. Analysis of presenting symptoms reveals that itching, burning, tearing, photophobia and discomfort led frequently to the diagnosis of allergic conjunctivitis. This was confirmed through the interview concerning the circumstances of symptom development (most frequently involving exposure to trees and flowers) and ophthalmologic examination (presence of hyperemia, follicles, watery discharge, chemosis). The presence of non-specific symptoms such as ocular dryness was relatively frequent in association with perennial conjunctivitis. Over 95% of patients were given a topical treatment while fewer than 10% were referred to an allergist.

Conclusion

Allergic conjunctivitis, particularly seasonal, is easily identifiable by an ophthalmologist. Perennial and more serious forms of conjunctivitis could be referred to an allergist more frequently.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie, Conjonctivite, Diagnostic, Traitement

Keywords : Allergy, Conjunctivitis, Diagnosis, Treatment


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 1

P. 9-17 - janvier 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparison of preservative-free ketotifen fumarate and preserved olopatadine hydrochloride eye drops in the treatment of moderate to severe seasonal allergic conjunctivitis
  • B. Mortemousque, T. Bourcier, M. Khairallah, R. Messaoud, F. Brignole-Baudouin, D. Renault, H. Rebika, D. Brémond-Gignac, the Ketotifen Study Group 1
| Article suivant Article suivant
  • Dépose de la paroi externe de l’orbite pour le traitement des hémangiomes caverneux de l’orbite
  • M. Moufarreh, M.A. Benbouzid, M.R. Ghailan, M. Chefchaouni, L. Essakalli, M. Kzadri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.