Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs associés à la survie des nouveau-nés de très faible poids de naissance à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, Cameroun - 23/01/14

Doi : 10.1016/j.arcped.2013.11.017 
A. Chiabi a, , b , E. Mah a, b, M.-J. Ntsama Essomba c, S. Nguefack a, b, E. Mbonda a, b, P.-F. Tchokoteu a, b
a Service de pédiatrie, hôpital gynéco-obstétrical et pédiatrique de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun 
b Département de pédiatrie, faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun 
c Faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Le taux de survie des nouveau-nés de très faible poids de naissance (TFPN) (moins de 1500g) demeure bas dans la plupart des pays en développement, dont le Cameroun. Notre objectif était d’identifier les facteurs maternels et néonatals susceptibles d’influencer le taux de survie des nouveau-nés de moins de 1500g.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective, descriptive et analytique incluant 397 nouveau-nés de moins de 1500g admis à l’hôpital gynéco-obstétrical et pédiatrique de Yaoundé, entre mai 2003 et décembre 2011. Le test du Chi2 et les odds-ratios ont été utilisés afin de mettre en évidence les facteurs de risque de décès. Le seuil de significativité retenu a été p<0,05.

Résultats

Le taux de survie global était de 26,5 %. Les principales causes de comorbidité étaient la prématurité (99 %), l’infection néonatale (36 %) et l’hypotrophie (27,2 %). Les facteurs ayant influencé de manière statistiquement significative le taux de survie étaient : la parité de la mère, le poids de naissance, l’âge gestationnel, le score d’Apgar à la 5e minute, la notion de réanimation avancée à la naissance et la détresse respiratoire.

Conclusion

Le taux de survie des nouveau-nés de TFPN est faible mais peut être amélioré par la modification de certains facteurs de risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The rate of survival of very low birth weight neonates (less than 1500 g) is still low in most developing countries, such as Cameroon. The aim of this study was to assess the maternal and neonatal factors that can influence the survival of neonates with birth weights under 1500 g.

Material and methods

This was a retrospective, descriptive, and analytic study of 397 neonates weighing less than 1500 g who were admitted to the Yaounde gynaeco-obstetric and pediatric hospital from May 2003 to December 2011. The chi-squared test and the odds ratio were used to identify risk factors for death. The threshold of significance was P<0.05.

Results

The overall survival rate was 26.5%. The main comorbidities were prematurity (99%), neonatal sepsis (36%), and intrauterine growth retardation (27.2%). The factors that statistically influenced outcome were: parity, birth weight, gestational age, the 5th-min Apgar score, advanced resuscitation at birth, and respiratory distress.

Conclusion

The survival of neonates weighing less than 1500 g depends on several factors, which if acted upon could improve the survival rate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 2

P. 142-146 - février 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diversité inter-régionale de la quantité de soins délivrés aux grands prématurés : notion de « regard médical »
  • A. Burguet, A. Menget, A.-C. Chary-Tardy, E. Savajols, N. Abed, G. Thiriez
| Article suivant Article suivant
  • Morbidité et mortalité néonatale dans un hôpital de district urbain à ressources limitées à Douala, Cameroun
  • D. Kedy Koum, C. Exhenry, C.-I. Penda, V. Nzima Nzima, R.E. Pfister

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.