Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Morbidité et mortalité néonatale dans un hôpital de district urbain à ressources limitées à Douala, Cameroun - 23/01/14

Doi : 10.1016/j.arcped.2013.11.014 
D. Kedy Koum a, d, C. Exhenry b, C.-I. Penda c, d, V. Nzima Nzima e, R.E. Pfister f,
a Unité de néonatologie, service de pédiatrie, hôpital de district de Bonassama, BP 9023, Douala, Cameroun 
b 24, chemin des Tulipiers, 1208 Genève, Suisse 
c Service de pédiatrie, hôpital Laquintinie de Douala, BP 4035, Douala, Cameroun 
d Département des sciences cliniques, faculté de médecine et de sciences pharmaceutiques, université de Douala, BP 2701, Douala, Cameroun 
e Service de santé du district de Bonassama, BP 9023, Douala, Cameroun 
f Service de néonatologie et de soins intensifs pédiatriques, université de Genève, hôpitaux universitaires de Genève, département de l’enfant et de l’adolescent, rue Willy-Donzé 6, 1211 Genève, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Dans les pays à faibles ressources, l’atteinte du quatrième objectif du millénaire pour le développement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) passe par la réduction de la mortalité néonatale. Plusieurs interventions à différents niveaux de la communauté et du système sanitaire sont nécessaires, y compris dans les hôpitaux de district.

Méthode

Étude descriptive dans l’unité de néonatologie de l’hôpital de district de Bonassama à Douala (Cameroun), de la mortalité et de la morbidité néonatales pour identifier de possibles leviers d’intervention. Les données sociodémographiques, cliniques et le devenir des nouveau-nés ont été enregistrés de novembre 2009 à mai 2012.

Résultats

Huit cent treize nouveau-nés ont été hospitalisés, dont 71 % nés sur place, 16 % par césarienne, 20 % prématurés, 55 % de sexe masculin et 24 % avec un poids<2500g. À l’admission, 35 % présentaient une hyperthermie et 29 % une hypothermie. Les diagnostics les plus fréquents étaient les infections précoces (77 %), les infections tardives (22 %), l’ictère (17 %), les troubles de l’adaptation (18 %) et l’encéphalopathie hypoxique-ischémique (2,2 %). La mortalité hospitalière a été de 8 % et les principaux facteurs associés étaient le faible poids de naissance, la prématurité et l’hypothermie. L’infection n’était pas plus fréquente chez les enfants décédés.

Conclusion

Dans les pays en voie de developpement subsahariens, les principales maladies néonatales doivent être prises en charge dans des hôpitaux périphériques. La connaissance épidémiologique des maladies néonatales à cet échelon permet de planifier les besoins en termes de compétences mais aussi d’équipement, et d’évaluer les indications raisonnables au transfert dans une unité de niveau supérieur tenant compte du risque élevé du transfert et des moyens limités des centres de référence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In countries with limited health-care resources, achieving the fourth Millennium Development Goal recommended by the WHO requires the reduction of neonatal mortality. Interventions at different levels of the community and the health-care system are needed, including in district hospitals.

Method

This was a descriptive study in the neonatal unit of the District Hospital of Bonassama/Douala in Cameroon that analyzed neonatal mortality and morbidity to discover possible intervention levers. The clinical, sociodemographic, and outcome data of hospitalized newborns were recorded from November 2009 to May 2012. The analysis was performed anonymously.

Results

During 29 months, 813 infants were hospitalized; 71% were delivered naturally and 16% by cesarean section. Globally, 20% were premature, 55% were male, and 24% had a birth weight of less than 2500 g. At admission, 35% of the infants had hyperthermia and 29% hypothermia. The most common diagnoses were early infection (77%), late infection (22%), jaundice (17%), early adaptation disorders (18%), and hypoxic-ischemic encephalopathy (2.2%). The hospital mortality rate was 8% and the main diagnoses associated with death were: low birth weight, prematurity, hypothermia, and early adaptation disorders with and without encephalopathy. No excess mortality was found for neonates treated for infection.

Conclusion

In developing sub-Saharan countries, the main causes of neonatal mortality must be taken care of by hospitals at a peripheral district level. Epidemiological knowledge of neonatal diseases at the peripheral level (district) allows for an estimation of the requirements in terms of competence and equipment. Specific needs for transfer to a superior care unit can be estimated but the high transfer risk and the limited resources of the referral center should be taken into account.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 2

P. 147-156 - février 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs associés à la survie des nouveau-nés de très faible poids de naissance à l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, Cameroun
  • A. Chiabi, E. Mah, M.-J. Ntsama Essomba, S. Nguefack, E. Mbonda, P.-F. Tchokoteu
| Article suivant Article suivant
  • Morbidité respiratoire des prématurés tardifs dans une unité de soins intensifs néonatale
  • F.-Z. Chioukh, M.-I. Skalli, H. Laajili, H. Ben Hmida, K. Ben Ameur, M. Bizid, K. Monastiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.