Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment mettre en œuvre un programme ERAS : les éléments-clés. Expérience de Lausanne - 06/02/14

Doi : 10.1016/j.nupar.2013.11.005 
Martin Hübner , Nicolas Demartines
 Department of Visceral Surgery, University Hospital CHUV, rue du Bugnon 46, 1011 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

ERAS (Enhanced Recovery After Surgery – réhabilitation améliorée) est un concept multimodal pour diminuer le stress chirurgical et les complications postopératoires. Comme effet secondaire, ERAS réduit la durée d’hospitalisation et les coûts de la chirurgie colorectale et est donc considéré comme standard. Les récentes recommandations ERAS fournissent un aperçu complet des mesures fondées sur des preuves. Sa mise en œuvre nécessite une équipe pluridisciplinaire dédiée, de contrôler sa mise en place ainsi que les progrès réalisés et de signaler les problèmes rencontrés (audit).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Enhanced Recovery After Surgery (ERAS) is a multimodal pathway to decrease surgical stress and postoperative complications. Beneficial side effects are reduced hospital stay and costs after colorectal surgery; ERAS is therefore considered standard care. The recent ERAS recommendations give a comprehensive summary of the evidence-based measures. Successful ERAS implementation requires a dedicated multidisciplinary team and a continuous prospective monitoring of the application of the protocol, eventual problems and clinical outcomes (audit).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réhabilitation améliorée, ERAS, Chirurgie colorectale, Complications, Stress chirurgical

Keywords : Enhanced recovery, ERAS, Colorectal surgery, Complications, Surgical stress


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 1

P. 70-72 - février 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Peut-on améliorer la qualité de vie par une prise en charge nutritionnelle en cancérologie ?
  • Bruno Raynard, Sami Antoun
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il prévenir ou traiter la dénutrition associée aux cancers ORL, quand et comment ?
  • Patrick Bachmann, Didier Quilliot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.