Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La contingence cybernétique : un « surgissement » au service de l’inconscient ? - 12/02/14

Doi : 10.1016/j.evopsy.2012.09.001 
Geoffroy Willo a, , b , Sylvain Missonnier c, d
a Psychologue clinicien, SSESAD-CMPP La Sauvegarde des Yvelines, SEAY, 17, route de Bû, 78550 Houdan, France 
b Doctorant à l’université Paris V-René Descartes, EA4056, laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie (LPCP), ED261, université Paris V-René Descartes, centre Henri-Piéron, 71, avenue Edouard-Vaillant, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
c Psychanalyste, professeur à l’université Paris V-René Descartes, laboratoire LPCP, centre Henri-Piéron, 71, avenue Edouard-Vaillant, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
d EA4056, laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie, ED261, université Paris V-René Descartes, 92100 Boulogne-Billancourt, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La cybernétique est une « science du gouvernement » dont la constitution s’est imposée de nos difficultés à comprendre et à nous faire comprendre d’une machine binaire. La science a évolué, les machines aussi, qui nous livrent toujours davantage à leur contingence : la cybernétique est aujourd’hui l’instrument d’un « surgir » suffisamment opérant pour que nous lui prêtions des pouvoirs qu’elle n’a pas. Par la monographie du cas de Simon, nous tenterons d’apporter au lecteur une illustration de ce que ce surgissement cybernétique est propre à mobiliser le désir refoulé d’un sujet. Le présent article se soutient en somme d’analyser comment des « actes virtuels » peuvent se constituer comme des expressions multiformes d’un fantasme. La contingence cybernétique propose donc un « frisson » qui témoignerait de ce que le sujet trouverait par elle l’opportunité de rejouer magiquement son rapport à l’objet. Conséquemment, ce leurre semblerait promouvoir la cybernétique au rang de support susceptible de favoriser l’élaboration psychique. Le cas de Simon interrogerait donc le statut de la cybernétique comme opérateur clinique dont la fonction reviendrait à préparer une relation transférentielle difficile à faire advenir par une thérapie classique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Cybernetics is a “science of government” whose necessity follows from our difficulty to understand and to be understood by a binary machine. Science has evolved, and so have machines, confronting us more and more with their contingency. Today, cybernetics is the instrument of an “Appearance/Emergence” sufficiently operational to bring us to attribute some powers to it that it actually does not possess. With this monograph on Simon's case, we will try to show that the cybernetic appearing is meant to mobilize the refrained desire of the subject. This paper has the aim to analyse how “virtual acts” can be constituted as some multiform expressions of a fantasy. Cybernetic contingency suggests then a “shivering” which would testify that it would be possible for the subject to be able to magically reinvent across it his relationship to the object. As a consequence, this lure seems to promote cybernetics to the rank of a support, susceptible of favouring the psychical elaboration. The case of Simon would therefore testify that cybernetics can be considered a clinical operator, whose function would define a transfer relation hardly obtained through classical therapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psychanalyse, Cybernétique, Jeu vidéo, Virtualité, Fantasme, Médiation thérapeutique, Transfert, Cas clinique

Keywords : Psychoanalysis, Cybernetics, Videogame, Virtual reality, Fantasy, Therapeutic mediation, Transference, Clinical case study


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Willo G. et Missonnier S. La contingence cybernétique : un « surgissement » au service de l’inconscient ? Evol Psychiatr. année ; Vol. (no) : pages (pour la version papier) ou adresse URL et date de consultation (pour la version électronique).


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 79 - N° 1

P. 156-164 - janvier 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Médiation interculturelle : une mutuelle interprétation
  • Gilbert Coyer
| Article suivant Article suivant
  • « Enfant à l’oiseau sur l’oreille »

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.