Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Machines de perfusion rénale : mécanismes d'action, indications et mise en œuvre - 12/02/14

[18-065-C-15]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(13)60802-5 
B. Barrou a, b, c, d  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Département d'urologie, néphrologie et transplantation rénale, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
b Faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie, Université Paris-VI, 91, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
c Inserm U 1082, CHU La Miletrie, 86000 Poitiers, France 
d INRA plateforme IbiSA, Domaine du Magneraud, BP 52, 17700 Surgères, France 

Article à jour au 15/05/2019

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

De tous temps, la transplantation s'est heurtée aux conséquences des lésions d'ischémie-reperfusion, mais l'emploi actuel de greffons dits marginaux, provenant de donneurs à critères étendus (DCE), pour faire face à la pénurie d'organes, les rend encore plus critiques, nous obligeant à revisiter les concepts de préservation d'organes. La préservation statique (PS) à 4°C a été pendant longtemps la méthode de référence du fait de sa simplicité et des résultats acceptables avec des greffons de bonne qualité. La préservation dynamique par machine de perfusion (PMP) du greffon rénal revient sur le devant de la scène. Son efficacité est désormais établie de façon formelle pour les greffons de donneurs à critères étendus (> 60ans ou > 50ans avec deux des trois facteurs de risque suivants : décès par accident vasculaire cérébral [AVC], hypertension artérielle [HTA], créatininémie>132 μmol/l) et ceux décédés après arrêt cardiaque. Elle permet de réduire le taux de non-fonction primaire, de reprise retardée de fonction (RRF), le nombre de séances de dialyse en cas de RRF. Le principal essai randomisé disponible a même démontré une amélioration significative de la survie du greffon rénal à un et trois ans. Les mécanismes d'action sont encore incomplètement compris, mais le principal est vraisemblablement une meilleure protection de la barrière endothéliale, qui reste le lieu du premier « choc » entre donneur et receveur. L'on dispose aujourd'hui d'arguments scientifiques (expérimentaux et cliniques) et économiques irréfutables pour développer l'emploi des machines de perfusion en transplantation rénale. Il est désormais fortement recommandé de perfuser les greffons rénaux prélevés sur des DCE, depuis l'explantation jusqu'à la greffe. Ne pas le faire entraîne une perte de chances pour le receveur. La préservation sur machine est obligatoire pour les greffons de donneurs décédés par arrêt cardiaque, dans le cadre du protocole français. La complexité de la méthode n'est qu'apparente et ne résiste pas à l'expérience et aux bénéfices pour les patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insuffisance rénale, Transplantation rénale, Lésions d'ischémie-reperfusion, Préservation d'organe, Machines de perfusion, Cellules endothéliales


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Sélection du receveur en vue d'une transplantation rénale : indications et résultats
  • E. Thervet
| Article suivant Article suivant
  • Ischémie reperfusion en transplantation rénale
  • L. Dufour, M. Ferhat, A. Robin, S. Inal, F. Favreau, J.-M. Goujon, T. Hauet, J.-M. Gombert, A. Herbelin, A. Thierry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.