Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur les modalités de la curarisation et la décurarisation au Maroc - 18/02/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.06.018 
M.A. Bouderka , A. Nsiri, A. Bouhouri, A. Bouaggad, R. Alharrar, D. Hamoudi.
 Service d’anesthésie-réanimation des urgences chirurgicales (P33), CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Faire un état des lieux sur l’utilisation des curares et de la décurarisation pharmacologique au Maroc.

Type d’étude

Enquête de pratique

Patients et méthodes

Questionnaire anonyme proposé aux anesthésistes des différentes régions du Maroc. Les questions étaient relatives aux connaissances pharmacologiques générales, type de curares utilisés, le recours au monitorage instrumental et à la décurarisation par la néostigmine. Un test corrigé de Yates a été utilisé pour évaluer les variables qualitatives et une Anova pour les variables quantitatives. p<0,05 est considéré comme significatif.

Résultats

Parmi les 171 anesthésistes-répondeurs, 54 % étaient des infirmiers (n=93) et 46 % (n=78) étaient des anesthésistes-réanimateurs (MAR) soit 20 % de l’effectif médical global au Maroc. Il y a une prédominance des seniors (55 %). Le curare le plus utilisé est le vécuronium pour 51 % des répondeurs. La durée d’action estimée des curares était méconnue chez plus de 60 % du personnel interrogé plus chez les seniors (24,6 %) que les juniors (19,2 %). Le risque de curarisation résiduelle est évalué uniquement par les paramètres cliniques et spirométriques dans 72 % des cas. L’utilisation du moniteur de curarisation est en moyenne de 18 % plus fréquent dans les hôpitaux militaires (36 %), les polycliniques mutualistes (40 %) et faible dans le secteur privé (12,5 %). Le recours à la décurarisation pharmacologique était systématique pour 5,8 % du personnel interrogé, fréquente pour 36,3 % et rare pour 55 % des cas.

Conclusion

Cette enquête met en évidence une sous-estimation du risque de curarisation résiduelle, un défaut d’utilisation du monitorage instrumental de la curarisation et des connaissances insuffisantes des données pharmacologiques des curares particulièrement chez les médecins seniors et dans le secteur privé. Il est nécessaire de faire des recommandations marocaines quant à l’utilisation des curares et d’assurer une formation continue du personnel concernant le maniement de ces drogues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To determine current clinical neuromuscular use in Morocco anesthetic practice.

Study design

Clinical practice survey.

Methods

Anesthesiologists were invited to answer anonymously to question about neuromuscular blocking agents (NMBA): pharmacology, monitoring and antagonism drug use. Corrected yates test was used to compare qualitative parameters and variance analysis for quantitative parameters. P<0.05 was considered as significant.

Results

We had 171 answers, 54% were paramedics (n=93) and 46% (n=78) were physicians (20% global effective in Morocco). Fifty-five percent were seniors. Vecuronium was the most NMBA used in Morocco for 51% of the anesthesiologists. Mean action time of NMBA was underestimate in more than 60% of the staff questioned specially for seniors (24.6%) than juniors (19.2%). Residual neuromuscular blockade was evaluated only by clinical and spirometric parameters in 72%. TOF monitor was used in 18% more in military hospitals (36%) and insurance clinics (40%) than private hospitals (12.5%). Administration of reversal drugs was systematic in 5.8% of anesthesiologists, frequent for 36.3% and rare for 55%.

Conclusions

This study show an underestimation of residual neuromuscular blockade, poor neuromuscular monitor use and lack of knowledge of NMBA specially for senior anesthesiologists and in private hospitals. We should elaborate Moroccan guideline for NMBA use and provide formal training programs for our anesthetic staff.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Curarisation, Décurarisation pharmacologique, Anesthésie, Néostigmine

Keywords : Neuromuscular blocking agents, Antagonism, Anesthesia, Neostigmine


Plan


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 1

P. 21-25 - janvier 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Œsophagectomie carcinologique : 16 ans d’évolution des pratiques anesthésiques ventilatoires, hémodynamiques et analgésiques
  • Y. Coisel, A. Jourdan, M. Conseil, Y. Pouzeratte, D. Verzilli, B. Jung, G. Chanques, S. Jaber
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome d’activation lympho-histiocytaire (SALH)
  • R. Berrady, W. Bono

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.