Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La préhabilitation. Préparer les patients à la chirurgie pour améliorer la récupération fonctionnelle et réduire la morbidité postopératoire - 18/02/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2013.12.012 
C. Debes, M. Aissou, M. Beaussier
 Département d’anesthésie-réanimation chirurgicale, hôpital St-Antoine, université Pierre et Marie-Curie Paris 6, hôpitaux universitaires Est-Parisiens, AP–HP, 184, rue du Faubourg-St-Antoine, 75571 Paris cedex 12, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

La préhabilitation consiste à proposer un entraînement physique avant une chirurgie afin d’améliorer la récupération postopératoire. Cette revue a pour objectif de présenter les modalités d’application et le bénéfice attendu de la préhabilitation sur la récupération fonctionnelle et la morbi-mortalité postopératoire.

Sources des données

Les recherches ont porté sur les articles de langue anglaise, dans la banque de données Medline, publiés depuis 1989 jusqu’à 2013. Les mots clés, employés séparément ou en combinaison, étaient : prehabilitation, functional capacity, postoperative morbidity, physical activity.

Sélection des travaux

Articles originaux, cas cliniques, revues générales et méta-analyses.

Extraction des données

Données sur les modalités pratiques, les avantages et les limites des techniques de préparation physique préopératoire.

Synthèse des données

Un mauvais statut physique préopératoire est associé à une morbidité postopératoire accrue. Les personnes âgées sont particulièrement exposées aux complications postopératoires. L’amélioration du statut physique préopératoire de ces patients est possible et permet de diminuer la morbidité et d’accélérer la récupération après chirurgie lourde. Afin d’être le plus efficace possible, le programme d’entraînement doit proposer des exercices d’endurance et de renforcement musculaire dont l’intensité doit être adaptée aux capacités physiques initiales du patient. Une moyenne de trois séances par semaine sur une durée de six à huit semaines paraît un bon compromis entre faisabilité et efficacité.

Conclusion

L’efficacité de la préhabilitation a été démontrée en chirurgie cardiovasculaire et probablement en chirurgie abdominale lourde. Elle doit s’intégrer dans une prise en charge complète du patient, et doit s’associer à une renutrition préopératoire et à des protocoles de réhabilitation postopératoire. C’est en optimisant toutes les étapes de la prise en charge chirurgicale, du diagnostic à la guérison, que le pronostic des patients les plus fragiles pourra être amélioré.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Prehabilitation consists in providing a repetitive physical exercise before surgery to improve the postoperative recovery course. This review aims to evaluate the feasibility and the expected benefits of prehabilitation on the postoperative recovery course and the reduction of the postoperative morbidity.

Data sources

Data research has focused on English-language articles in the Medline database, published from 1989 to 2013. Keywords, used separately or in combination, were: prehabilitation, functional capacity, postoperative morbidity, physical activity.

Study selection

Selected articles were original articles, clinical cases, review articles and meta-analysis.

Data extraction

Articles were analyzed for feasibility, benefits and limitations of preoperative physical preparation techniques.

Data synthesis

Poor preoperative functional status is associated with increased postoperative morbidity. Elderly are more prone to postoperative complications. The improvement of preoperative physical status of these patients is possible and may reduce morbidity and allow faster recovery after major surgery. In order to improve efficiency, the training program must provide endurance and muscle reinforcement exercises, whose intensity must be adapted to the patient's baseline physical abilities. An average of three sessions per week over a period of six to eight weeks before surgery seemed a good compromise between feasibility and effectiveness.

Conclusion

The effectiveness of prehabilitation has been demonstrated in cardiovascular surgery and probably in abdominal surgery. Prehabilitation must be integrated into the overall patient medical management, and must be associated with preoperative refeeding and postoperative rehabilitation protocols. By optimizing all stages of the surgical patient management, from diagnosis to recovery, prognosis of high-risk surgical patients could be improved.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Préhabilitation, Chirurgie, Postopératoire, Complications, Sujets âgés

Keywords : Prehabilitation, Surgery, Postoperative, Complication, Elderly patients


Plan


© 2013  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 1

P. 33-40 - janvier 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome d’activation lympho-histiocytaire (SALH)
  • R. Berrady, W. Bono
| Article suivant Article suivant
  • Pas de chirurgie sans échographie préalable en cas de thrombose veineuse superficielle clinique : à propos d’un cas d’embolie paradoxale grave
  • Q. Reynaud, J. Catella, E. Diconne, P. Lafond, B. Tardy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.