Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Néphrotoxicité des antirétroviraux autres que le ténofovir - 01/03/14

[18-066-H-20]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(13)60508-2 
J. Tourret a, , b , G. Deray a, b, C. Isnard-Bagnis a, b
a Service de néphrologie, Groupe hospitalo-universitaire Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
b Université Pierre et Marie Curie, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article à jour au 15/05/2019

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 9

Résumé

L'amélioration formidable du pronostic de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) s'est faite au prix d'une toxicité non négligeable de certains des traitements utilisés. Les premières molécules développées pour traiter les patients infectés par le VIH comportent une néphrotoxicité importante. Ainsi, certains inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse, en particulier la zalcitabine, la stavudine et la didanosine, peuvent être responsables d'une acidose métabolique parfois sévère. Du fait d'une synthèse accrue de lactates, les capacités rénales de régulation du pH plasmatique sont dépassées. Il n'y a cependant pas à proprement parler de dysfonctionnement rénal. La zalcitabine a été retirée du marché du fait de sa trop forte toxicité. L'indinavir, appartenant à la classe des inhibiteurs de la protéase, n'est soluble qu'à pH très acide. La faible fraction urinaire excrétée précipite donc aisément, entraînant lithiase urinaire, leucocyturie aseptique, cristallurie, insuffisance rénale aiguë obstructive ou encore néphrite interstitielle aiguë ou chronique. Là encore, cette forte toxicité a beaucoup limité les indications de l'indinavir qui n'est cependant pas retiré du marché. À côté de la toxicité rénale directe de certains antirétroviraux, on observe aussi une toxicité rénale dont la physiopathologie est plus complexe et encore incomplètement comprise. Elle s'exerce par le biais d'un vieillissement accéléré de nombreux tissus et par un risque vasculaire augmenté. La vascularisation des reins (des artères rénales jusqu'aux capillaires) est fondamentale pour leur bon fonctionnement et tout facteur de risque vasculaire est un facteur de risque rénal. Or, il est maintenant établi que le traitement antirétroviral augmente le risque vasculaire. Une meilleure compréhension des phénomènes liant l'infection chronique et son traitement à leurs complications rénales à très long terme est nécessaire pour améliorer la prise en charge de patients qui ont maintenant un passé de plusieurs décennies d'infection et de traitements aux toxicités variées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Lithiase rénale, Acidose lactique, Traitement antirétroviral, VIH, Effet secondaire médicamenteux


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Néphrotoxicité du ténofovir
  • J. Tourret, G. Deray, C. Bagnis
| Article suivant Article suivant
  • Néphrotoxicité des produits de remplissage
  • M. Commereuc, F. Schortgen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.