Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traduction française du « Dysfunctional Thoughts about Caregiving Questionnaire-DTCQ ». Étude préliminaire auprès d’aidants de personnes atteintes de maladies neurodégénératives - 05/03/14

Doi : 10.1016/j.jtcc.2013.11.001 
Caroline Tandetnik a, , c , Thierry Hergueta a, b, c, Velina Negovanska a, Bruno Dubois a, b, Catherine Bungener c
a Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer (IM2A), Pavillon François-Lhermitte, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
b Centre national de référence Démence Rares, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
c Laboratoire de psychopathologie et processus de santé EA 4057, IUPDP université Paris Descartes, 92100 Boulogne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Cet article propose la traduction et l’adaptation de l’espagnol au français du « Dysfunctional Thoughts about Caregiving Questionnaire - DTCQ ». Ce questionnaire, élaboré par l’équipe de Losada, permet d’évaluer les pensées dysfonctionnelles par rapport au soin. Ces dernières sont des pensées, idées ou attitudes qui vont influencer les aidants dans leur manière de percevoir un problème et de réagir face à une situation difficile ou stressante. Une étude pilote a été réalisée dans notre service auprès de 28 aidants afin d’étudier les pensées dysfonctionnelles par rapport au soin en fonction du lien de parenté avec le malade (conjoint/enfant) et de la pathologie (maladie d’Alzheimer/démence fronto-temporale). De plus, les liens entre pensées dysfonctionnelles et stress perçu, anxiété, dépression et fardeau de l’aidant ont été examinés. Les résultats ont montré premièrement que les conjoints présentaient plus de pensées dysfonctionnelles que les enfants et deuxièmement que les conjoints des patients atteints de maladie d’Alzheimer plus de pensées dysfonctionnelles de type « perfectionnisme » que les conjoints de patients atteints de démence fronto-temporale. En outre, le score total au DTCQ était corrélé positivement à l’âge et au stress perçu. Les résultats sont à interpréter avec précaution du fait du nombre modeste de sujets. La version française du DTCQ apparaît être un outil bien adapté à l’étude des pensées dysfonctionnelles par rapport au soin. Le DTCQ peut être utilisé à la fois pour une activité de recherche et pour une pratique clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Family caregivers play a very important role in the support of people with dementia. Nevertheless, caregiving can have negative consequences on both physical and psychological levels. These repercussions can vary as a function of the relationship with the patient (children/spouses) and the type of pathology (Alzheimer's disease/Frontotemporal Dementia – AD/FTD). Some authors recently focused on the exploration of dysfunctional thoughts regarding caregiving. These are thoughts, ideas or attitudes which will influence the manner in perceiving a problem and reacting towards stressful and/or difficult situations. Dysfunctional thoughts guide behavior in a maladaptive way and also influence the acceptance of assistance. They can affect the amount of help received by caregivers. Losada et al. developed an assessment instrument sensitive to dysfunctional thoughts about caregiving called “The Dysfunctional Thoughts about Caregiving Questionnaire”.

Objectives

The major objective of the current study is to present the French translation and adaptation of this questionnaire. The DTCQ allows for a straightforward quantitative and qualitative evaluation of specific dysfunctional thoughts. It is composed of 2 factors: “perception of sole responsibility” and “perfectionism”. It is self-rated and it consists of 16 items scored on a 5-point Likert scale; total scores range between 0 and 64. The secondary objective is to study the dysfunctional thoughts about caregiving as a function of the relationship with the patient (children/spouse) and the type of pathology (AD/FTD).

Method

The questionnaire was initially translated following a four-step process. A pilot study was carried out comparing four different caregivers groups (n=28) participating in a psychoeducational program: (1) Alzheimer's disease (AD) patients’ spouses, (2) AD patients’ children caregivers (3) frontotemporal dementia (FTD) patients’ spouses, and (4) FTD patients’ children. In addition to the dysfunctional thoughts about caregiving, the burden, the perceived stress, the anxiety and the depressive symptomatology were evaluated using respectively the Zarit burden interview (Zarit), the Perceived Stress Scale (PSS), the State-Trait-Anxiety Inventory (STAI) and the Montgomery and Asberg Depression Rating Scale (MADRS).

Results

The French version of the DTCQ was both well accepted and well understood by the caregivers in each group. The results showed that the two factors of the questionnaire (“perception of sole responsibility” and “perfectionism”) were strongly correlated to the total score, as in the original validation article. In addition, the results showed the DTCQ was a tool that could differentiate subjects according to the status (spouses/children). Spouses had significantly higher scores on the DTCQ (25.3±6.9) than children (17.3±9.6). Secondly, the DTCQ differentiated the subjects according to the pathology of the relative. The spouses of patients with AD (14.6±2.7) had significantly more “perfectionism” dysfunctional thoughts than spouses of patients with FTD (10.57±3.3). This result does not seem related to the age since in our study; the two groups of spouses were of the same average age. Moreover, the results indicated that the total score on the DTCQ was positively correlated with age and perceived stress and the DTCQ perfectionism score to trait-anxiety.

Conclusion

The French version of the DTCQ is a useful instrument for the evaluation of dysfunctional thoughts about caregiving. The DTCQ can be used both for research and in clinical practice, in particular to detect potentially more “at risk” caregivers. However, the results should be interpreted with caution because of the small number of subjects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aidants, Maladie d’Alzheimer, Démence fronto-temporale, Psychoéducation, Pensées dysfonctionnelles, Thérapie comportementale et cognitive

Keywords : Alzheimer's disease, Caregivers, Cognitive behavior therapy, Frontotemporal dementia, Psychoeducation


Plan


© 2014  Association française de thérapie comportementale et cognitive. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 1

P. 5-13 - mars 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’humour en thérapie cognitive et comportementale
  • Charles-Edouard Rengade
| Article suivant Article suivant
  • Les croyances rationnelles et irrationnelles en lien avec le niveau de stress des étudiants confrontés à l’idée d’un échec aux examens universitaires
  • Vera Walburg, Solène Arnault, Stacey Callahan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.