Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement endoscopique, percutané et coelioscopique des pancréatites aiguës biliaires - 01/01/02

G.  Borzellino * ,  G.  De Manzoni,  G.  Castaldini,  R.  Kind,  G.  Fracastoro,  S.  Tasselli,  G.  Zerman,  C.  Cordiano*Auteur correspondant. Tél. : +39-04-58-07-34-51 ; fax : +39-04-58-07-24-84

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Le but de ce travail a été d'évaluer les résultats du traitement endoscopique d'une série de pancréatites aiguës d'origine biliaire et d'en discuter les indications.

Matériel et méthode : De janvier 1992 à juin 2001, 137 patients ont été pris en charge pour une pancréatite aiguë biliaire. Les critères du diagnostic et de gravité reposaient sur des données cliniques, biochimiques et radiologiques. Les patients avec instabilité hémodynamique étant exclus, un groupe de 129 patients a été traité par cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) comportant une éventuelle sphinctérotomie ou, en cas d'échec, une cholécystostomie percutanée écho-guidée (CPC), puis, à distance, une cholécystectomie par voie coelioscopique.

Résultats : Une CPRE a été réalisée avec succès chez 121 des 129 patients (93 %). Une CPC a été réalisée en cas d'échec de l'endoscopie (n = 5) et en cas de cholécystite aiguë (n = 14). Les cholangiographies par voie rétrograde ou percutanée ont permis de retrouver des calculs de la voie biliaire chez 89 malades, une dilatation des voies biliaires sans lithiase chez 26 et aucune anomalie dans six cas. Une sphinctérotomie endoscopique a été réalisée chez 117 malades. Une cholécystectomie a été réalisée 118 fois. Mortalité et morbidité ont été respectivement de 1,6 et 10,3 %.

Conclusion : La CPRE avec sphinctérotomie nous semblent indiquées dans tous les cas de PAB observées pendant les premières 72 heures. Le traitement endoscopique associé aux procédures percutanées permet de réduire à un taux très faible les cas qui évoluent défavorablement. Un traitement définitif peut enfin être réalisé par cholécystectomie coelioscopique élective.

Mots clés  : Pancréatite aiguë biliaire ; Endoscopie ; Coelioscopie.

Abstract

Aim of the study: The aim of this study is to evaluate the results of acute gallstone pancreatitis treatment and to discuss indications in relation with the different forms of the disease.

Material and method: From january 1992 to june 2001, 137 patients have been treated for an acute gallstone pancreatitis. Diagnostic criteria were given by the history, clinical examination, biochemical and radiological findings. After exclusion of patients with a systemic disease, a group of 129 patients have been enrolled in a treatment regimen with an endoscopic retrograde cholangiopancreatography (ERCP) and eventual sphincterotomy, a percutaneous US-guided cholecystostomy (PC) when necessary and an elective laparoscopic cholecystectomy.

Results: ERCP has been successfully performed in 121/129 patients. A PC has been performed in 5/8 patients of the failed endoscopic procedure and in 14 with acute cholecystitis. Retrograde and percutaneous cholangiographies showed main bile duct stones in 89 patients, a dilatation of the main bile duct without stones in 26 patients and a negative finding in 6 patients. An endoscopic sphincterotomy has been performed in 117 patients. A laparoscopic cholecystectomy has been performed in 118 patients. Mortality and morbidity rates were 1.6 and 10.3%, respectively.

Conclusion: ERCP and sphincterotomy seem to be indicated in all patients observed during the first 72 hours. Endoscopic treatment and percutaneous procedure make it possible to reduce at a very low rate the cases with an unfavourable course of the disease. A definitive treatment may then be performed by the way of a laparoscopic cholecystectomy.

Mots clés  : Acute biliary pancreatitis ; Endoscopy ; Laparoscopy.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 6

P. 461-466 - juin 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie des corps étrangers intrabronchiques
  • M. Caidi, H. Kabiri, I. Lazrek, A. El Maslout, A. Ben Osman
| Article suivant Article suivant
  • Histoire naturelle du moignon pancréatique après duodénopancréatectomie céphalique (DPC)
  • C. Gouillat, J.L. Faucheron, J.G. Balique, B. Gayet, J. Saric, C. Partensky, J. Baulieux, J. Chipponi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.