Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Diabète insipide central de l'adulte - 13/03/14

[3-0620]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(13)49747-8 
P. Chanson a, b, , S. Salenave a
a Service d'endocrinologie et des maladies de la reproduction, Centre de référence des maladies endocriniennes rares de la croissance, Hôpital de Bicêtre, AP-HP, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 
b Université Paris-Sud, UMRS693, Faculté de médecine Paris-Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Article à jour au 25/05/2020

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La stratégie diagnostique en présence d'un syndrome polyurodipsique avec polyurie hypotonique vise d'abord à éliminer les causes de diabète insipide (DI) néphrogénique acquis de l'adulte (hypercalcémie, hypokaliémie, prise de lithium, pathologies rénales). Certaines causes (neurochirurgicales ou traumatiques) de DI central (aussi appelé neurogène ou hypothalamohypophysaire) sont évidentes. Sinon, en première intention, il faut obtenir une imagerie par résonance magnétique capable de mettre en évidence une éventuelle lésion tumorale, infiltrative ou inflammatoire. Le bilan est complété par l'analyse des autres fonctions hypophysaires et la recherche de signes systémiques d'une maladie générale. Ce n'est qu'en cas de DI isolé, sans anomalie morphologique à l'imagerie par résonance magnétique, que doit être entreprise une épreuve de restriction hydrique afin d'éliminer une polydipsie primaire. Les étiologies du DI central chez l'adulte sont dominées par les tumeurs, qu'il s'agisse de lésions primitives ou de métastases. Les granulomatoses viennent ensuite, aussi fréquentes que les hypophysites et neuro-infundibulites. Enfin, dans un quart des cas environ, l'étiologie reste méconnue : le DI est dit « idiopathique », même s'il est très vraisemblable que ces DI sont la séquelle d'une hypophysite ou d'une neuro-infundibulite passée inaperçue au moment de la phase aiguë car spontanément résolutive. Le traitement du DI fait appel à un analogue de la vasopressine, la déamino-D-arginine-vasopressine ou desmopressine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète insipide, Restriction hydrique, Post-hypophyse, Imagerie par résonance magnétique, Polydipsie primaire, Syndrome polyurodipsique


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Adénomes hypophysaires
  • F. Castinetti, T. Brue
| Article suivant Article suivant
  • Aménorrhées
  • M. Bretault, S. Christin-Maitre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.