Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement conservateur des tumeurs de la voie excrétrice - 15/03/14

[41-152]  - Doi : 10.1016/S1283-0879(14)55992-6 
L. Nison a, G. Bozzini a, P. Colin a, M. Rouprêt b,
a Service d'urologie, Hôpital Claude-Huriez, CHRU Lille, Faculté de médecine Lille II, rue Michel-Polonovski, 59037 Lille, France 
b Service d'urologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie, Université Paris VI, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 10
Vidéos 2
Autres 1

Résumé

Le carcinome urothélial du haut appareil urinaire est une affection rare dont le traitement de référence reste la néphro-urétérectomie totale (NUT) avec exérèse d'une collerette vésicale. Cette modalité thérapeutique implique cependant une réduction néphronique importante. Le traitement conservateur peut être envisagé en cas de nécessité pour les patients pour lesquels la NUT conduirait à la dialyse ou pour ceux dont la lésion (non infiltrante, de faible grade et de petite taille) serait de bon pronostic, sous réserve d'une surveillance étroite. Le bilan préthérapeutique implique la réalisation d'une urétérorénoscopie souple diagnostique avec des biopsies in situ de la lésion afin de confirmer le diagnostic et d'affiner la caractérisation de la lésion. Plusieurs options de traitement conservateur sont possibles en fonction de la localisation tumorale, de l'expérience du chirurgien et du matériel disponible au sein de la structure. La chirurgie ouverte et laparoscopique des lésions urothéliales du haut appareil urinaire est réservée aux lésions urétérales. Le choix de la voie d'abord est fonction des habitudes du chirurgien. Le risque de récidive ipsilatéral est estimé entre 10 et 20 %. Le traitement endoscopique par urétérorénoscopie souple et photovaporisation laser est adapté à toutes les localisations tumorales en dehors de rares cas de tumeurs des calices inférieurs parfois inaccessibles. Ces dernières peuvent être prises en charge par un traitement endoscopique percutané, technique réservée aux centres experts. Ces modalités thérapeutiques endoscopiques sont grevées d'un taux de récidive locale et vésicale plus important imposant la compliance des patients à un rythme de surveillance soutenu. Des instillations endocavitaires d'Amétycine® ou de BCG-thérapie sont proposées par certaines équipes en adjuvant des traitements endoscopiques afin de limiter ce risque de récidive. Cependant, la preuve de leur efficacité ainsi que leur standardisation restent à préciser. À ce jour, aucune donnée comparative de niveau de preuve suffisant ne permet d'affirmer l'équivalence des traitements conservateurs au traitement de référence. Ceci implique qu'ils soient réalisés dans des centres de référence et proposés à des patients sélectionnés. Si la répétition d'un traitement conservateur reste une option en cas de récidive, le recours à la néphro-urétérectomie est le traitement à envisager en première intention en cas de lésion de haut grade.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Carcinome urothélial, Voie excrétrice urinaire supérieure, Uréterectomie segmentaire, Urétéroscopie, Chirurgie percutanée


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traitement endoscopique des calculs de l'uretère
  • R. Boissier, A. Faure, E. Lechevallier
| Article suivant Article suivant
  • Traitement chirurgical à ciel ouvert et par voie endoscopique des sténoses urétéro-iléales
  • J. Carrouget, S. Lebdai, A.-R. Azzouzi, P. Bigot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.