Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fièvre méditerranéenne familiale ou maladie périodique - 09/04/14

[9-089-C-25]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(13)63026-6 
K. Stankovic Stojanovic a, , G. Grateau a, V. Hentgen b
a Service de médecine interne, Hôpital Tenon, AP-HP, Faculté de médecine Paris 6, Centre de référence des amyloses d'origine inflammatoire et de la fièvre méditerranéenne familiale, Département hospitalo-universitaire Inflammation Immunopathologie Biothérapie (I2B), 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France 
b Service de pédiatrie, Hôpital André Mignot, Centre de référence des maladies auto-inflammatoires (CEREMAI), 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 3
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gastro-entérologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La fièvre méditerranéenne familiale est la plus emblématique des maladies auto-inflammatoires, définies par la présence de signes cliniques et biologiques induits par un dysfonctionnement du système immunitaire inné. Le nombre de malades en France est estimé entre 5000 et 10 000. Le diagnostic doit être évoqué en présence d'accès inflammatoires récurrents d'une durée de 12 à 72heures caractérisées par une fièvre à 39°C, et des douleurs reflétant l'inflammation focale essentiellement des séreuses (péritoine, plèvre, vaginale testiculaire, péricarde, synoviale), des myalgies et un érythème localisé à la cheville. La fièvre méditerranéenne familiale est une maladie autosomique récessive liée à des mutations du gène MEFV (MEditerranean FeVer) très répandues dans les populations méditerranéennes puisque la fréquence de l'hétérozygotie y est estimée de 1/15 à 1/5. Le rôle physiologique de la protéine marénostrine/pyrine codée par le gène MEFV n'est pas encore établi. Le mécanisme par lequel les mutations du gène MEFV produisent une réaction inflammatoire n'est pas encore complètement élucidé, mais il conduit à la production d'interleukine 1. La complication majeure de la fièvre méditerranéenne familiale reste l'amylose inflammatoire qui est une conséquence directe de l'inflammation chronique, mesurée en pratique par le dosage des protéines C-réactive ou sérum amyloïde A. Le traitement de fond de la fièvre méditerranéenne familiale est la prise quotidienne de colchicine par voie orale. La dose peut aller de 0,5 à 3 mg/j en fonction du nombre d'accès inflammatoires récurrents et du degré d'inflammation sanguine en phase asymptomatique. La colchicine peut être utilisée pendant la grossesse et l'allaitement. Elle ne doit pas être associée à un antibiotique de la famille des macrolides. Un sous-groupe de malades, encore imparfaitement défini, répond de façon insatisfaisante à la colchicine et pourrait bénéficier des biothérapies ciblées sur l'interleukine 1 qui ont été utilisées avec succès dans un nombre encore réduit de cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Fièvre méditerranéenne familiale, Maladie auto-inflammatoire, Génétique, Amylose AA, Interleukine 1, Colchicine, Biothérapie


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Données fondamentales sur la physiologie de la motricité digestive
  • S. Roman, F. Mion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.