Médecine

Paramédical

Autres domaines


Treatment of comminuted distal radius fractures by resurfacing prosthesis in elderly patients - 10/04/14

Doi : 10.1016/j.main.2014.01.007 
G. Vergnenègre , C. Mabit, J.-L. Charissoux, J.-P. Arnaud, P.-S. Marcheix
 Orthopedics and traumatology unit, CHU Limoges, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

In elderly patients, distal radius fractures are often associated with osteoporotic bone. Under these conditions, anatomic resurfacing implants may provide satisfactory results in terms of range of motion, pain and function. Between July 2009 and January 2012, eight elderly patients were treated with the SOPHIA™ implant at our hand surgery department. Inclusion criteria were isolated comminuted distal radius AO type C2 fractures in patients greater than 70years of age. All patients were reviewed in February 2013 by an independent surgeon. Clinical, functional and radiographic assessments were performed. Mean follow-up was 25months (range 17–36months). Mean ROM was 45° (range 40–50°) in flexion and 44° (range 40–50°) in extension. Mean pronation-supination range was 160°. Mean grip strength was 18kgf. Mean Quick DASH was 18.2/100 (range 6.82–29.55) and mean pain on VAS was 2.33 (range 0–4). X-rays did not reveal any implant loosening or ulnar translation of the carpus. Use of a wrist resurfacing implant led to rapid recovery of autonomy in elderly patients with comminuted distal radius fractures. It parallels the use of shoulder or elbow prostheses for complex joint fractures in the elderly.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les fractures de l’extrémité distale du radius du sujet âgé sont souvent corrélées à un os de mauvaise qualité dans un contexte d’ostéoporose. Une prothèse anatomique de resurfaçage de l’extrémité distale du radius dans ce contexte permettrait d’obtenir des résultats satisfaisants en termes de mobilité, douleur et fonction. De juillet 2009 à janvier 2012, huit patients âgés ont bénéficié de la mise en place de la prothèse SOPHIA™ (Biotech) dans notre unité de chirurgie de la main. Les critères d’inclusion étaient les fractures comminutives articulaires isolées de l’extrémité distale du radius de type C2 de la classification de l’AO chez des patients de plus de 70ans. Tous les patients ont été revus en février 2013 par un chirurgien indépendant. Nous avons réalisé une évaluation clinique, fonctionnelle et radiographique. Le recul moyen lors de la dernière évaluation était de 25 mois (17–36). Les mobilités moyennes en flexion étaient de 45° (40–50), en extension de 44° (40–50). L’arc de mobilité en pronation-supination était en moyenne de 160°. La force de serrage moyenne était de 18kgf. Le DASH moyen était de 18,2 sur 100 (6,82–29,55). La douleur moyenne appréciée par l’EVA était de 2,33 (0–4). Les radiographies n’ont pas mis en évidence de descellement de l’implant ni de glissement ulnaire du carpe. Cette technique permet de restaurer rapidement l’autonomie des patients âgés présentant une fracture complexe de l’extrémité distale du radius. Elle reprend le principe des prothèses d’épaule ou de coude pour traiter les fractures articulaires complexes du sujet âgé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Resurfacing prosthesis, Elderly patient, Distal radius fractures

Mots clés : Prothèse de resurfaçage, Sujets âgés, Fracture de l’extrémité distale du radius


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 112-117 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Use of the Konnyaku Shirataki noodle as a low fidelity simulation training model for microvascular surgery in the operating theatre
  • G.J.-C. Prunières, C. Taleb, S. Hendriks, H. Miyamoto, N. Kuroshima, P.A. Liverneaux, S. Facca
| Article suivant Article suivant
  • Anatomical study of the ligamentous attachments and articular surfaces of the trapeziometacarpal joint. Consequences on surgical management of its osteoarthrosis
  • C. Maes-Clavier, P. Bellemère, A. Gabrion, E. David, V. Rotari, E. Havet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.