Médecine

Paramédical

Autres domaines


Management of the complications of traditional bone setting for upper extremity fractures: The experiences of a French Forward Surgical Team in Chad - 10/04/14

Doi : 10.1016/j.main.2014.01.005 
L. Mathieu a, , A. Bertani a, P. Chaudier a, C. Charpail b, F. Rongiéras a, F. Chauvin a
a Department of Orthopaedic and Trauma Surgery, Desgenettes Military Hospital, 108, boulevard Pinel, 69275 Lyon cedex 03, France 
b Department of Orthopaedic and Trauma Surgery, Laveran Military Hospital, 13384 Marseille cedex 13, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The practice of traditional bone setting (TBS) in sub-Saharan Africa often leads to severe complications after upper extremity fracture. The purpose of this study was to evaluate the management of these complications by a French Forward Surgical Team deployed in Chad. An observational, prospective study was conducted over a six-month period between 2010 and 2011. During this period 28 patients were included. There were 20 males and 8 females with a mean age of 30.6 years (range 5–65 years). Thirteen patients (47%) had mal-union of their fracture, nine had non-union (32%), three children (10.5%) presented gangrene and three patients (10.5%) suffered from other complications. Fifteen (54%) patients did not undergo a corrective procedure either because it was not indicated or because they declined. Only 13 (46%) patients were operated on. Twelve of these patients were reviewed with a mean follow-up of 2.4 months. All of them were satisfied with conventional treatment. The infection seemed to be under control in every septic patient. Bone union could not be evaluated in most patients because of the short follow-up. Management of TBS complications is always challenging, even in a deployed Western medical treatment facility. Surgical expectations should be low because of the severity of the sequelae and the uncertainty of patient follow-up. Prevention remains the best treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le traitement traditionnel des fractures (TTF) en Afrique sub-saharienne conduit souvent à des complications sévères au membre supérieur. L’objectif de cette étude était d’analyser la prise en charge de telles complications au sein d’une Antenne Chirurgicale de l’Avant française déployée au Tchad. Une étude prospective observationnelle a été menée sur une période de 6 mois entre 2010 et 2011. Durant cette période, 28 patients ont été inclus. Il y avait 20 hommes et 8 femmes, d’âge moyen 30,6ans. Treize patients (47 %) présentaient un cal vicieux, 9 (32 %) présentaient une pseudarthrose, 3 (10,5 %) enfants présentaient une gangrène et 3 (10,5 %) patients avaient d’autres complications. Quinze (54 %) n’ont pas été opérés en raison de l’absence d’indication ou d’un refus du traitement proposé. Seulement 13 (46 %) patients ont été opérés selon diverses techniques. Douze patients ont été revus avec un recul moyen de 2,4 mois, et tous étaient satisfaits du traitement conventionnel reçu. L’infection semblait contrôlée dans tous les cas de complications septiques. La consolidation osseuse n’a pu être évaluée chez la plupart des patients en raison d’un recul insuffisant. La prise en charge des complications du TTF est toujours délicate, même dans une structure de soins occidentale projetée. Les ambitions chirurgicales doivent être modestes, car les séquelles sont sévères et le suivi des patients incertain. La prévention reste le meilleur des traitements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Traditional bone setting, Fracture, Upper extremity, Chad, Africa

Mots clés : Traitement traditionnel, Fracture, Membre supérieur, Tchad, Afrique


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 137-143 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Support for partial lesions of the flexor tendons of the fingers: A retrospective study of 36 cases
  • N. Maire, S. Hendriks, S. Gouzou, P.A. Liverneaux, S. Facca
| Article suivant Article suivant
  • Pseudarthrose ancienne avec grande perte de substance osseuse du radius traitée par la technique de Watson-Jones. À propos d’une observation
  • N. Meziani, M. Yakoubi, D. Nait Djoudi, R. Benbakouche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.