Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prise en charge à l’âge adulte des hyperplasies congénitales des surrénales par déficit en 21-hydroxylase - 14/04/14

Doi : 10.1016/j.lpm.2013.10.006 
Anne Bachelot 1, 2, Philippe Touraine 1, , 2
1 AP–HP, hôpital Pitié-Salpêtrière, service d’endocrinologie et médecine de la reproduction et centre de référence des maladies endocriniennes rares de la croissance, 75013 Paris, France 
2 UPMC université Paris 06, 75005 Paris, France 

Philippe Touraine, Hôpital Pitié-Salpêtrière, service d’endocrinologie et médecine de la reproduction, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Congenital adrenal hyperplasia (CAH) is the commonest genetic endocrine disorder. Mutations in the 21-hydroxylase gene account for 95 % of cases.

CAH is classified according to symptoms and signs and to age of presentation. The clinical phenotype is typically classified as classic, the severe form, or nonclassic (NCF), the mild or late-onset form.

Classic CAH is a life-long chronic disorder. In childhood, treatment focuses on genital surgery and optimization of growth and pubertal development. Priorities change with increasing age, typically focusing on fertility in early adult life and prevention of metabolic syndrome and osteoporosis in middle and older age. Recent studies highlight the importance of long-term follow-up of these patients and of transitional care between childhoods to adult life.

In nonclassic CAH women, subfertility is mild compared with the classic form and seems to be mainly due to hormonal imbalance.

Menstrual cycle or ovulation disorders observed in these women who consulted for infertility are in most cases corrected by hydrocortisone treatment, which led to simultaneous lowering of plasma androgen levels and rapid occurrence of pregnancy. Hydrocortisone also reduces the incidence of miscarriages.

Several studies have reported that near 60 % of nonclassic CAH patients are carriers of a severe mutation. These patients may therefore give birth to a child with the classical form of CAH if their partner is also carrying a severe mutation.

Due to the high frequency of CYP21A2 mutations in the general population, it is essential to genotype the partner of NC-CAH patients with one severe mutation to offer genetic counselling.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Les hyperplasies congénitales des surrénales par déficit en 21-hydroxylase sont des pathologies génétiques de transmission autosomique récessive définies par un déficit en cortisol et en aldostérone plus ou moins marqué, associé à une augmentation de la production d’androgènes surrénaliens.

On distingue 2 formes : classique (FC) à révélation néonatale, et non classique (FNC).

Les patients ayant une FC diagnostiquée dans l’enfance doivent bénéficier d’une transition entre le suivi pédiatrique et adulte afin d’améliorer la prise en charge. Celle-ci est multidisciplinaire, avec un double objectif à l’âge adulte : compenser la carence hormonale à l’origine de l’insuffisance surrénalienne et prévenir ou prendre en charge les complications de la FC et de son traitement (infertilité, déminéralisation osseuse et altération du métabolisme).

Près de 60 % des patients avec une FNC portent une lésion sévère sur un allèle, avec un risque sur deux de la transmettre à un enfant à naître. Par ailleurs, on estime la fréquence des hétérozygotes pour une mutation sévère dans la population générale à 1/60.

Les patients ayant une FNC doivent donc avoir systématiquement un diagnostic génétique afin de pouvoir réaliser un conseil génétique avant la réalisation du projet parental et une prise en charge spécifique lors de la réalisation de ce projet.

Les femmes ayant une FNC doivent, de surcroît, bénéficier d’un suivi endocrinien et gynécologique afin d’équilibrer au mieux leur fonction ovarienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 4P1

P. 428-437 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypertension artérielle d’origine surrénale : reconnaître, évaluer et prendre en charge
  • Laurence Amar, Aurélien Lorthioir, Alessandra Giavarini, Pierre-François Plouin, Michel Azizi
| Article suivant Article suivant
  • Traiter l’insuffisance surrénale : pour quels enjeux ? Par quels moyens thérapeutiques ?
  • Yves Reznik

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.