Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Dissection des artères carotides et vertébrales extracrâniennes - 18/04/14

[17-046-B-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(14)57602-6 
E. Bodiguel a, b, c, , O. Naggara c, d, J.-L. Mas a, c
a Service de neurologie, Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 
b Pôle aval gériatrie réanimation urgences médecine, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
c Faculté de médecine, Université Paris-Descartes, Sorbonne-Paris-Cité, France 
d Service de neuroradiologie, Centre hospitalier Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Une dissection artérielle cervicale résulte du clivage de la paroi artérielle par un hématome qui communique ou non avec la lumière artérielle par une brèche intimale. On distingue les dissections sous-intimales, qui retentissent volontiers sur la lumière artérielle, et les dissections sous-adventitielles qui élargissent le diamètre externe de l'artère. La plupart sont spontanées. Leurs conséquences cliniques sont d'une part des symptômes et des signes locaux (par compression des structures de voisinage), d'autre part des manifestations ischémiques cérébrales, oculaires, voire médullaires. Les signes locaux précèdent souvent les manifestations ischémiques, le délai allant de quelques heures à quelques semaines. La méthode diagnostique de référence est l'imagerie par résonance magnétique (IRM). L'évolution se fait le plus souvent vers la normalisation ou la stabilisation de la lumière artérielle dans un délai de trois mois en moyenne. À un an, environ 80 % des dissections sont normalisées ou stabilisées. Au-delà des quelques semaines de la phase aiguë, le risque annuel de récidive de dissection est faible (environ 1 %).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Dissection carotide interne, Dissection vertébrale, Épidémiologie, Imagerie par résonance magnétique


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Angiopathies amyloïdes cérébrales
  • Didier Leys, Catherine Masson, Luc Buée
| Article suivant Article suivant
  • Cadasil
  • H. Chabriat, M.-G. Bousser

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.