Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Trabéculoplastie au laser sélective : résultats après première et deuxième séances, comparaison globale puis dans trois indications - 23/04/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2013.08.008 
A. Tardif a, N. Bonnin a, , A. Borel a, A. Viennet a, B. Pereira b, F. Chiambaretta a
a Service d’ophtalmologie, pôle RMND-M2O, CHU de Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63003 Clermont-Ferrand, France 
b Department of Clinical Research and Innovation (DRCI), CHU de Clermont-Ferrand, Villa Annexe IFSI, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Comparer les résultats obtenus après trabéculoplastie SLT, après un premier traitement (SLT-1) et après retraitement (SLT-2). Comparaison en sous-groupes selon la pigmentation trabéculaire et pour les patients glaucomateux forts myopes.

Matériel et méthode

Étude rétrospective portant sur 77 patients, 152 séances de SLT réalisées dans le service d’ophtalmologie du CHU de Clermont-Ferrand, 118 SLT-1, 34 SLT-2. Trois groupes comparables de patients ont été constitués, le groupe 1 de patients glaucomateux avec une pigmentation trabéculaire normale ou faible, le groupe 2 de patients glaucomateux forts myopes et le groupe 3 de patients glaucomateux avec pigmentation trabéculaire importante. Les réponses pressionnelles sont comparées entre chaque groupe, pour les SLT-1 et les SLT-2.

Résultats

La baisse tensionnelle est conforme aux données de la littérature. La comparaison des résultats SLT-1 versus SLT-2 ne retrouve pas de différence significative en termes de gain pressionnel. En revanche après SLT-2 la réponse pressionnelle apparaît significativement plus forte (p=0,03) dans le groupe ayant une pigmentation trabéculaire importante par rapport au groupe à pigmentation trabéculaire normale et non myope.

Discussion

Nos résultats sont en accord avec la littérature aussi bien pour l’efficacité observée, que la tolérance et le caractère reproductible de la SLT. Nous ne retrouvons pas d’épuisement de l’efficacité du SLT après une deuxième séance. La pigmentation trabéculaire n’est pas un facteur prédictif de la qualité de réponse à une première séance. En cas de retraitement (SLT-2), les différences observées conduisent à l’hypothèse qu’il peut être judicieux de proposer au moins deux séances de SLT chez les patients à pigmentation trabéculaire importante pour en obtenir l’effet maximal. La myopie, un critère qui n’a pas été étudié, ne semble pas influencer les résultats du SLT.

Conclusion

La pigmentation trabéculaire et la présence d’une myopie n’apparaissent pas être des facteurs prédictifs de succès d’une première séance. En revanche notre étude conduit à proposer l’hypothèse que la réponse maximale à la SLT pour des pigmentations trabéculaires importantes n’est atteinte qu’après au moins deux séances. Cette observation ouvre une perspective intéressante quant à la stratégie thérapeutique à adopter en cas de glaucome pigmentaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To compare the results obtained with SLT trabeculoplasty after an initial treatment (SLT-1) and after a second treatment (SLT-2). Subgroup analysis according to trabecular pigmentation and the existence of a high myopia.

Materials and methods

Retrospective study of 77 patients, 152 SLT sessions performed in the Ophthalmology Department of Clermont-Ferrand University Medical Center, 118 SLT-1, 34 SLT-2. Three comparable groups of patients were assembled: group 1 (glaucoma patients with normal or subnormal trabecular pigmentation), group 2 (glaucoma patients with high myopia), and group 3 (glaucoma patients with significant trabecular pigmentation). The results were compared between groups, for SLT-1 and SLT-2.

Results

Intraocular pressure lowering was consistent with data reported in the literature. Comparison of the results of SLT-1 versus SLT-2 did not find any significant difference in terms of IOP change. However, after SLT-2, the IOP response appears significantly greater (P=0.03) in the group with significant trabecular pigmentation compared to the non-myopic group with normal trabecular pigmentation.

Discussion

Our results are consistent with the literature for efficacy, tolerance and reproducibility of SLT. No reduction in SLT efficacy was observed after a second session. Trabecular pigmentation is not a predictor of the response after the first session. In the case of retreatment (SLT-2), the differences observed lead to the hypothesis that it may be appropriate to perform at least two SLT treatments in patients with significant trabecular pigmentation in order to obtain maximal effect. Myopia, a variable not previously studied, does not seem to influence SLT outcomes.

Conclusion

Trabecular pigmentation and the presence of myopia do not appear to be predictive of a successful first treatment. However, our study leads us to suggest the hypothesis that the maximal response of SLT in patients with significant trabecular pigmentation is not obtained until after at least two sessions. This observation opens an interesting perspective on the therapeutic strategy to adopt in the case of pigmentary glaucoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glaucome, Laser, Trabéculoplastie, Myopie, Glaucome pigmentaire

Keywords : Glaucoma, Laser surgery, Trabeculoplasty, Myopia, Pigmentary glaucoma


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 5

P. 353-357 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Macro-anévrismes rétiniens et hémorragies maculaires : à propos de 5 cas
  • C. Deschasse, R. Isaico, C. Creuzot-Garcher, A.-M. Bron
| Article suivant Article suivant
  • Subconjunctival amniotic membrane free graft in rabbit eyes: Effects on fibrovascular reaction
  • Z. Yalniz-Akkaya, H. Ustun, G. Ozkan Uney, A. Burcu, F. Ornek

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.