Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Patient transfer from a rehabilitation hospital to an emergency department : A retrospective study of an American trauma center - 29/04/14

Doi : 10.1016/j.rehab.2014.01.004 
L.V.A. Downey a, , Leslie S. Zun b , T. Burke c
a Roosevelt university, school of policy studies, health services/public administration, 430, Michigan avenue, Chicago, IL 60605, United States 
b Department of emergency medicine, Finch university, Chicago medical school, 15th and California, Mount Sinai hospital, Chicago, IL 60063, United States 
c Department of emergency medicine, 15th and California, Mount Sinai hospital, Chicago, IL 60063, United States 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

To analyze medical indications and conditions for patients transferred from a rehabilitation hospital to an emergency department (ED). Are there differences in terms of which patients go to the ED during their stay and which do not? Specifically, what type of patient is most likely to be transferred?

Methodology

A retrospective study was conducted at an American adult and pediatric urban trauma center that serves 40,000 patients per year. This study compared randomly selected samples of 534 patients having been transferred to the ED from a rehabilitation hospital and 500 patients who were directly admitted to the ED from the community. Variables examined were: demographics, ED diagnosis and level of care, length of hospital stay, costs, discharge condition and return within 60days to the ED.

Results

The patients transferred from the rehabilitation hospital were older (P<0.01), differed with regard to ethnicity (83% African American; P<0.01), the reason for hospitalization (P<0.01; the majority presented with cardiovascular disease, respiratory disease or altered mental status), had longer and more expensive stays (average: 4–8days, P<0.01), required a higher level of care (P<0.01), were more often admitted to surgery or telemetry, and, lastly, were more likely to be discharged in a frail or poor condition (P<0.01).

Conclusions

The patients transferred from a rehabilitation hospital had complex, intense medical (and often psychological) issues. These patients’ medical needs required a high level of resources in the ED. They frequently left the hospital in sub-optimal conditions, making it likely that they would return to the hospital via the ED prior to completing their treatment within the rehabilitation hospital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

L’objectif de cette étude est l’analyse des indications médicales et de l’état de santé des patients transférés d’un centre hospitalier de réadaptation vers un service des urgences (SU). Existe-t-il des différences chez les patients qui vont aux urgences au cours d’un séjour en réadaptation ? Et concrètement, quel type de patient sera plus fréquemment transféré ?

Méthodes

Une étude rétrospective fut réalisée à un centre hospitalier de traumatologie pour adultes et enfants situé dans une grande ville américaine et qui accueille 40 000 patients chaque année. Cette étude a comparé deux groupes de patients choisis de façon aléatoire : un groupe de 534 patients ayant été transférés au SU depuis un centre hospitalier de réadaptation et un groupe de 500 patients admis aux urgences directement de la communauté. Les variables évaluées sont : les paramètres démographiques, le diagnostic du SU et le niveau de soins, la durée d’hospitalisation, le coût du séjour, l’état de santé à la sortie de l’hôpital et un éventuel retour aux urgences dans les 60jours.

Résultats

Les patients transférés depuis un centre de réadaptation étaient plus âgés (p<0,01), ils différaient de par leur origine ethnique (83 % afro-américains ; p<0,01), la raison de l’hospitalisation (p<0,01 ; en majorité pour des maladies cardiovasculaires, respiratoires ou une altération de l’état mental), leur hospitalisation est plus longue et plus coûteuse (durée moyenne : 4 à 8jours, p<0,01), et leur niveau de soins plus élevé (p<0,01). Ces patients étaient plus souvent admis en chirurgie ou en réanimation sous monitorage et, enfin, leur état de santé à la sortie de l’hôpital était souvent fragile ou médiocre (p<0,01).

Conclusion

Les patients transférés d’un centre hospitalier de réadaptation souffraient de problèmes médicaux (et souvent psychologiques) complexes et graves. Les besoins médicaux de ces patients nécessitaient la mobilisation d’un niveau élevé de ressources au sein du SU. Leur état de santé à la sortie de l’hôpital était souvent non optimal, ce qui suggère une probabilité de retour à l’hôpital par le biais des urgences avant la fin de leur traitement au centre de réadaptation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Emergency department, Transfer patients, Rehabilitation patients, Comorbidity

Mots clés : Service des urgences, Patients en transfert, Patients en réadaptation, Comorbidité


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 3

P. 193-199 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dynamic EMG of peroneus longus in hemiplegic children with equinovarus
  • C. Boulay, M. Jacquemier, V. Pomero, E. Castanier, G. Authier, B. Chabrol, G. Bollini, J.-L. Jouve, E. Viehweger
| Article suivant Article suivant
  • Atypical motor behavior in a poststroke subject with agenesis of the corpus callosum: A case report
  • S. Pandian, K.N. Arya

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.