Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La protéine p16INK4a : un marqueur cytologique pour détecter les néoplasies intraépithéliales de haut grade du col utérin - 21/02/08

Doi : AP-10-2006-26-5-0242-6498-101019-200608674 

Christine Bergeron [1],

Nicolas Wentzensen [2],

Frederic Cas [1],

Magnus von Knebel Doeberitz [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le diagnostic d’un petit pourcentage de néoplasies intraépithéliales (CIN) de haut grade du col utérin parmi les patientes avec un diagnostic cytologique de cellules malpighiennes atypiques de signification indéterminée (ASC-US) ou de lésion malpighienne intraépithéliale de bas grade (LSIL) représente une des difficultés du dépistage cytologique du cancer du col utérin. La sur expression de la protéine p16INK4a est une des conséquences de la carcinogénèse du col utérin induite par les papillomavirus humains oncogènes. Cet article propose la détection de la protéine p16INK4a par immunocytochimie couplée à un score morphologique nucléaire pour différencier les cellules basales anormales des cellules métaplasiques ou atrophiques. Les résultats sont présentés sur une étude pilote de 210 frottis en milieu liquide (LBC) dont 108 avec un diagnostic sans cellule suspecte de malignité, 52 avec un diagnostic de LSIL et 50 avec un diagnostic de SIL de haut grade. Une deuxième étude comprend 137 LBC avec un diagnostic d’ASC-US et 88 LBC avec un diagnostic de LSIL. Ces 225 frottis ont une corrélation histologique. La sensibilité pour détecter un CIN de haut grade sur les 225 frottis en utilisant pour les cellules marquées un score nucléaire supérieur à 2 a été de 96 % et la spécificité de 83 %. La sensibilité et la spécificité ont été respectivement de 95 % et 84 % pour les frottis ASC-US et 100 % et 81 % pour les frottis LSIL. Ces résultats justifient une étude similaire sur une grande série de frottis avec un diagnostic d’ASC-US et de LSIL pour confirmer son intérêt dans la détection d’un CIN de haut grade.

Abstract

The p16INK4a protein: a cytological marker for detecting high grade intraepithelial neoplasia of the uterine cervix

The identification of a small percentage of high grade cervical intraepithelial neoplasia (HGCIN) among patients with a diagnosis of atypical squamous cells of undetermined significance (ASC-US) and low grade squamous intraepithelial lesion (LSIL) is one of the difficulties in cytology based cervical cancer screening. p16INK4a is a surrogate marker for the initiation of HPV mediated cervical carcinogenesis. This article describes the detection of the protein p16INK4a by immunocytochemistry coupled with the use of a nuclear score to differentiate abnormal basal cells from metaplastic or atrophic cells. The results of a pilot series of 210 liquid based cytology (LBC) specimens of which 108 were considered normal, 52 with a diagnosis of LSIL and 50 with a diagnosis of high grade SIL are described. The second series includes 137 LBC specimens with an ASC-US diagnosis and 88 with a LSIL diagnosis with an histological correlation. The overall sensitivity for the diagnosis of HGCIN using for the labeled squamous cells a nuclear score superior to 2 was 96% and the specificity was 83%. The sensitivity in the ASC-US was 95% and the specificity was 84%, in the LSIL group 100% and 81%, respectively. These data suggest to study a large series of LBC smears with a diagnosis of ASC-US and LSIL to confirm its efficacy of predicting the presence of an HGCIN.


Mots clés : dépistage du col utérin , p16INK4a , ASC-US , LSIL , biomarqueur , frottis en milieu liquide , papillomavirus humains

Keywords: cervical screening , p16INK4a , ASC-US , LSIL , biomarker , liquid based cytology , human papillomavirus (HPV)


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 5

P. 397-402 - octobre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt de la recherche des séquences virales HPV dans le dépistage du cancer du col utérin
  • Jean-Christophe Noël, Dario Bucella, Isabelle Fayt, Maria-Rosario Romero-Munoz, Philippe Simon
| Article suivant Article suivant
  • Le monde animalier en cytopathologie mammaire
  • Marie-Françoise Bretz-Grenier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.