Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Projet d’extension de la loi sur l’euthanasie en Belgique concernant les patients déments. Réflexions d’un gériatre spécialisé dans la prise en charge des pathologies neurodégénératives - 28/05/14

Doi : 10.1016/j.npg.2014.02.010 
S. Higuet  : Gériatre
 Geriatric, 706, rue de Gozée, 6110 Montigny-Le-Tilleul, Belgique 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Douze ans après la légalisation de la loi sur l’euthanasie, différents projets d’extension de la loi sont en cours actuellement en Belgique dont la proposition d’extension des conditions de la loi pour les patients déments. Il semble important de mener des réflexions profondes afin d’éviter toute dérive et toute banalisation de l’euthanasie. Les médias jouent parfois un rôle de désinformation qui doit être souligné. Il s’agit de réflexions d’un gériatre belge habitué à la prise en charge de patients présentant une maladie d’Alzheimer ou une pathologie neurodégénérative apparentée face aux questionnements éthiques que soulève cette proposition d’extension de loi concernant les patients déments. Il n’est pas question ici de remettre en cause la loi sur l’euthanasie en Belgique mais d’éviter les extensions de loi qui pourraient être dangereuses pour les personnes âgées et/ou démentes. Notre société ne doit-elle pas protéger les patients les plus vulnérables pour garder son statut de « société » ? Il est crucial de sensibiliser les politiques et les professionnels de la santé aux risques de dérives qu’une telle extension de loi pourrait engendrer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Twelve years after the legalization of the euthanasia legislation, different projects to extend the law are currently proposed, one in particular concerns an extension of the law concerning patients with dementia. It would appear important to conduct deep reflection to avoid any drift and any trivialization of euthanasia. The mass media might well play a role of misinformation. This paper presents the reflections of a Belgian geriatrician, with a practice in the management of patients with Alzheimer's or related neurodegenerative diseases, faced with the ethical questions raised by this proposition of law for dementia patients. There is no question of discussing the previous law on euthanasia in Belgium but to avoid the extensions of the law that could be dangerous for elderly and/or dementia patients. To maintain our status of “society”, the latter must protect its most vulnerable patients. It is crucial to sensitize politicians and health care professionals to the risks of abuse if such a bill is applied.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Euthanasie, Démence, Belgique, Personnes âgées

Keywords : Euthanasia, Dementia, Belgium, Elderly


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 81

P. 145-149 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Propos à partir de et autour de l’euthanasie et de la dignité, ou « l’envers de l’histoire contemporaine »
  • G. Mémeteau
| Article suivant Article suivant
  • Coexistence de facteurs de risque d’escarres et de marqueurs de fragilité à un stade sévère chez des patients en unité de soin de longue durée
  • A. Ravier, M.-A. Blanchon, R. Gonthier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.