Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychopathologie de la vie quotidienne : validation d’un nouveau questionnaire de défaillances cognitives - 29/05/14

Doi : 10.1016/j.psfr.2013.07.003 
J. Carré a, , 1 , A. Vom Hofe a, 2, A.-H. Boudoukha b, 3
a Laboratoire ICONES EA 4699, université de Rouen, boulevard Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan, France 
b Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire UPRES EA 4638, université de Nantes, chemin censive-du-tertre, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans notre vie quotidienne, nous commettons un certain nombre d’erreurs qui concerne l’ensemble de nos activités que l’on appelle des défaillances cognitives quotidiennes (DCQ). Elles sont classiquement évaluées par le Cognitive Failure Questionnaire (CFQ) dont les limites (structure factorielle) nécessitent la création d’un nouvel outil. Aussi, cette étude présente la validation de structure d’un nouvel outil d’évaluation, le questionnaire de défaillances cognitives quotidiennes (QDCQ). Après une première étape de réduction des items et une seconde relative aux différentes échelles, nos résultats identifient une structure factorielle unitaire conduisant à privilégier l’hypothèse selon laquelle une défaillance serait la conséquence de dysfonctionnements cognitifs sur des processus spécifiques qui rejaillissent dans les différentes sphères d’activités. Ce questionnaire offre alors de nouvelles perspectives sur le plan de la pratique clinique, en ce qu’il pourrait participer au dépistage précoce de comportements impliqués dans différentes formes de vieillissement cognitif pathologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In our daily lives, we make a number of errors and blunders for all our activities. These are the cognitive failures of everyday life, which are conventionally measured by the Cognitive Failure Questionnaire (CFQ). Literature has demonstrated not only that this tool has many limitations especially regarding its factor structure which is not identified by consensus but also that the origin and nature of cognitive failures are not interviewed because they are considered in terms of executive dysfunction. Also, this study will be to describe the various stages of validation structure of a new assessment tool, the Cognitive Failures Questionnaire Daily (questionnaire de défaillances cognitives quotidiennes [QDCQ]) and expose the different levels of analysis of our methodological approach that we have allowed to get it. Therefore, it was administered to 237 all comers people of all ages and proposed them to assess the frequency of cognitive failures over the last 6months. As a result of is a first step in item analysis using indices of normality, of difficulty and discrimination and a second at different scales, we removed twenty-five items out of fifty-two which the statistical power was not sufficient to be kept. We then obtained a new version of QDCQ, which comprises twenty-seven items that apprehend the most cognitive failure's construct. The results of several confirmatory factor analyzes identify a structure with three factors (attention, language and memory) as best fitting our data. That is consistent with the general literature on this construct (Larson et al., 1997, Wallace, 2004), and it tends us to prefer the hypothesis that the occurrence of cognitive failures would be the result of a momentary disruption of specific cognitive processes (probably executive processes which it remains to be defined) that influenced in different spheres of activities. The questionnaire opens new perspectives both in terms of clinical practice, particularly in that it could participate in early detection of several behaviours involved in various forms of pathological cognitive aging such as Alzheimer's disease or Parkinson's. Moreover, conceptually, it could also lead to clarify the relationship that the construct of cognitive failures has with executive functions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Défaillance cognitive, Fonctionnement exécutif, Validation de questionnaire, Analyses factorielles confirmatoires

Keywords : Cognitive failure, Executive functioning, Validated questionnaire, Confirmatory factor analyzes


Plan


© 2013  Société française de psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 2

P. 167-182 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Structure factorielle et qualités psychométriques de la version française de l’inventaire de comportements des adultes (Adult Behavior Checklist) d’Achenbach et Rescorla
  • J.-M. Petot, P. Vrignaud, R. Zebdi, N. Camart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.