Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Micropérimétrie et OCT en face après pelage de membrane limitante interne dans la chirurgie des membranes épimaculaires - 07/06/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.02.005 
P. Grimbert a, , O. Lebreton b, M. Weber b
a Service d’ophtalmologie, centre hospitalier du Mans, 194, avenue Rubillard, 72000 Le Mans, France 
b Service d’ophtalmologie, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Évaluation des conséquences anatomiques et fonctionnelles du pelage de la membrane limitante interne (MLI) dans la chirurgie des membranes épimaculaires (MEM).

Patients et méthode

Étude rétrospective monocentrique, incluant des patients opérés successivement de MEM idiopathique. L’intégrité de la MLI était évaluée par coloration ILM Blue® après l’ablation de la MEM : soit le pelage était spontané (groupe 1), soit un pelage actif complémentaire était nécessaire (groupe 2). L’évaluation en pré- et postopératoire (à 1 et 6mois) portait sur l’acuité visuelle, l’OCT (Spectralis HRA OCT, Heidelberg, Allemagne) et la micropérimétrie (OPKO/OTI, Miami, États-Unis).

Résultats

Vingt et un yeux de 21 patients ont été inclus : 12 « pelages actif » et 9 « pelages spontanés ». On observait dans les 2 groupes une amélioration significative de l’acuité visuelle postopératoire. La micropérimétrie révélait des microscotomes plus nombreux à 1 et 6mois en cas de pelage actif (p<0,05). Leur localisation correspondait le plus souvent à la zone d’amorce du pelage de la MEM ou de la MLI, évaluée sur les vidéos opératoires (p<0,05), et s’associait à des modifications de la surface rétinienne en OCT en face.

Discussion

Le pelage de MLI est effectué fréquemment au cours des chirurgies de MEM pour diminuer les récidives. Ce pelage n’a pas de conséquence sur l’acuité visuelle postopératoire, mais s’associe des microscotomes plus nombreux en cas de pelage actif, en lien avec les zones de préhension de la MEM ou de la MLI.

Conclusion

Le pelage de MLI pourrait être responsable d’un inconfort visuel postopératoire en lien avec les microtraumatismes du pelage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

To evaluate the anatomical and functional consequences of internal limiting membrane (ILM) peeling in epiretinal membrane (ERM) surgery.

Methods

Retrospective single-center study including consecutive patients operated on for idiopathic ERM. The integrity of the ILM was assessed by ILM Blue® staining after removal of the ERM: either the peeling was spontaneous (group 1) or a complementary peeling was required (group 2). Pre- and post-operatively (1 and 6months), all patients were analyzed using visual acuity, SD-OCT (Spectralis HRA OCT, Heidelberg, Germany) and microperimetry (OPKO/OTI, Miami, USA).

Results

Twenty-one eyes of 21 patients were included: 12 “active ILM peelings” and 9 “spontaneous peelings”. In both groups, visual acuity increased significantly after surgery. Microperimetry revealed more microscotomata at 1 and 6months for active peeling (P<0.05). Their location corresponded more often to the site where the ERM or ILM was grasped, based on surgical videos (P<0.05), and with the appearance of inner retinal defects using en face OCT.

Discussion

ILM peeling is frequently performed to reduce ERM recurrence. Despite lack of effect on visual acuity, active ILM peeling increases the incidence of microscotomas related to the site where the ERM or ILM is grasped.

Conclusion

Active ILM peeling may be responsible for postoperative visual discomfort related to microscopic trauma during peeling.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Membrane limitante interne, Micropérimétrie, Membranes épimaculaires, Microscotomes, OCT en face

Keywords : Internal limiting membrane, Microperimetry, Epiretinal membrane, Microscotomas, En face OCT


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 6

P. 434-441 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Amaurose bilatérale aiguë par surdosage accidentel en quinine : intérêt de l’oxygénothérapie hyperbare
  • A.F. Marill, M.N. Delyfer, J.-P. Renard, J.-F. Korobelnik
| Article suivant Article suivant
  • Le profil clinique du rétinoblastome en Tunisie
  • A. Chebbi, H. Bouguila, S. Boussaid, N. Ben Aleya, H. Zgholi, I. Malek, I. Zeghal, L. Nacef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.