Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fistules carotido-caverneuses : corrélation anatomo-clinique - 07/06/14

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.02.004 
A. Fel a, Z. Szatmary b, N. Sourour b, B. Bodaghi a, P. LeHoang a, V. Touitou a,
a Service d’ophtalmologie, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
b Service de neuro-radiologie interventionnelle, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant. Service d’ophtalmologie, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 43, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Selon le mode de communication entre la carotide interne et le sinus caverneux, on distingue les fistules carotido-caverneuses directes (FCCD), de diagnostic clinique souvent évident en raison de leur symptomatologie bruyante avec signes de congestion orbitaire, et les fistules carotido-caverneuses indirectes (FCCI), pauci-symptomatiques, de diagnostic plus tardif, avec un retard diagnostique pouvant impliquer le pronostic fonctionnel et vital.

Objectif

L’objectif de cette étude est de déterminer les signes caractéristiques évocateurs de chacun des deux types de fistule carotido-caverneuse, et d’étudier leur corrélation avec le type anatomique de vaisseaux impliqués à l’artériographie. Le pronostic de chaque type de fistule a également été étudié.

Méthode

Étude rétrospective mono-centrique incluant les patients présentant une fistule carotido-caverneuse directe ou indirecte confirmée par l’artériographie. Les caractéristiques démographiques, cliniques, pronostiques de ces patients ont été analysées et comparées aux résultats de l’artériographie.

Résultats

Six patients (4 fistules directes et 2 fistules durales) ont été inclus dans cette étude. L’âge moyen au diagnostic était de 62,7ans dans le groupe FCCD et de 62ans dans le groupe FCCI. Le délai moyen au diagnostic était de 7 semaines dans le groupe FCCD et 24 semaines dans le groupe FCCI. Les signes de congestion orbitaire étaient présents chez 100 % des patients avec FCCD et absents chez tous les patients du groupe FCCI. L’exophtalmie était en moyenne de 3,5mm dans le groupe FCCD et 0,5mm dans le groupe FCCI. Tous les patients avaient un souffle audible à l’auscultation. La localisation du souffle était orbitaire chez 100 % des patients, de localisation orbitaire chez tous les patients FCCD et prétragienne chez 50 % des patients avec FCCI.

Conclusion

Les FCCI mettent en jeu le pronostic vital et sont souvent sous-diagnostiquées. Le délai diagnostique observé dans notre étude témoigne des difficultés qui persistent à reconnaître les signes cliniques de cette maladie. Celle-ci doit être suspectée devant une histoire de la maladie ou des signes fonctionnels évocateurs, même en cas d’examen clinique apparemment normal. La présence d’un souffle à l’auscultation doit systématiquement être recherchée, non seulement dans la classique localisation orbitaire mais également dans les autres localisations mises en évidence dans notre étude. Nos résultats démontrent en effet qu’il existe une bonne corrélation entre la localisation de la fistule, celle du souffle audible à l’auscultation, et le type de vaisseau en cause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Depending upon the type of communication between the internal carotid artery and the cavernous sinus, two types of carotid-cavernous fistulae can be distinguished: direct carotid-cavernous fistula (DCCF), for which diagnosis is usually easy because of the obvious signs of orbital congestion, and indirect carotid-cavernous fistula (ICCF) or dural fistula, with few symptoms, associated with a delay in diagnosis which can alter prognosis for function and even life.

Purpose

The purpose of this study is to determine characteristic signs of both types of CCF and to study their correlation with the anatomical type of vessels involved on the angiogram. The prognosis for both types of fistula was also studied.

Method

Retrospective single-center study, including patients with angiographically confirmed DCCF or ICCF. Demographic, clinical, and prognostic characteristics of these patients were analyzed and compared with the angiogram findings.

Results

Six patients (4 DCCF and 2 ICCF) were included in this study. Mean age at diagnosis was 62.7 years in the DCCF group and 62 years in the ICCF group. Mean time until diagnosis was 7 weeks in the DCCF group and 24 weeks in the ICCF group. Signs of orbital congestion were present in 100% of patients with DCCF and absent in all patients in the ICCF group. Mean proptosis was 3.5mm in the DCCF group and 0.5 in the ICCF group. All patients had an audible bruit on auscultation. The location of the bruit was orbital in all patients with DCCF, and pretragal or jugal in 50% of patients with ICCF.

Conclusions

ICCF can impact mortality and are often underdiagnosed. The diagnostic delay observed in our study reflects the difficulties which persist in recognizing the clinical signs of this condition. ICCF must be suspected in the case of a history suggestive of CCF, even if the clinical examination appears normal. The presence of a bruit must be carefully sought, not only in the classical orbital location, but also in other facial locations as shown in our study. Our results demonstrate that there is indeed a good correlation between the site of the CCF, the location of the bruit, and the vessels involved.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fistules carotido-caverneuses, Fistules durales, Diplopie, Souffle orbitaire, Artériographie cérébrale

Keywords : Carotid-cavernous fistula, Dural fistula, Diplopia, Orbital bruit, Cerebral angiogram


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 6

P. 462-468 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cornée et myopie axile forte
  • O. Touzeau, T. Gaujoux, O. Sandali, C. Allouch, L. Laroche, V. Borderie
| Article suivant Article suivant
  • Épithéliopathie en plaques et occlusion de la veine centrale de la rétine : une association au cours de la sarcoïdose
  • S. Yakoubi, I. Kaibi, F. Krifa, L. Knani, F. Ben Haj Hmida

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.