Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête déclarative sur la prise en charge anesthésique des hémorragies du post-partum dans la région Pays de la Loire : quelle adhésion aux recommandations pour la pratique clinique ? - 11/06/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.03.014 
C. Bouvet a, , T. Lehousse a, L. Sentilhes b, B. Branger c, J.C. Granry a
a Pôle d’anesthésie-réanimation, centre hospitalier universitaire d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, centre hospitalier universitaire d’Angers, 4, rue Larrey, 49033 Angers cedex 1, France 
c Réseau de santé en périnatalité « sécurité naissance - naître ensemble » des Pays de la Loire (RSN), 2, rue de la Loire, 44200 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Rapporter la prise en charge de l’hémorragie du post-partum (HPP) par les médecins anesthésistes-réanimateurs (MAR) de la région Pays de la Loire.

Méthodologie

Enquête déclarative de novembre 2011 à janvier 2012 à partir d’un questionnaire internet pour évaluer les moyens de prévention et la prise en charge spécifique des HPP, préciser les pratiques transfusionnelles et la place des nouvelles thérapeutiques. Neuf indicateurs d’adhésion aux recommandations pour la pratique clinique (RPC) ont été retenus permettant de distinguer un groupe « adhérant aux RPC » et un groupe « non adhérant aux RPC ».

Résultats

Cent-quatre-vingt-dix-neuf MAR destinataires du questionnaire informatisé, 101 analysés (53 %). Utilisation d’un sac de recueil : 93 %, heure du début de l’HPP notée : 76 %, feuille de surveillance spécifique : 67 %. Délivrance dirigée : 78 %. La délivrance artificielle est réalisée dans les 30minutes dans 75 % des cas. La stratégie transfusionnelle est précoce (92 % avant résultats du bilan biologique) et « agressive » (ratio CE/PFC de 1/1 pour 72 % des MAR). Le recours à l’acide tranexamique n’est pas systématique (53 %). Soixante dix-neuf pour cent des répondants adhérent aux RPC. Ces dernières sont moins suivies par les praticiens des maternités de niveau 1 réalisant peu d’accouchements.

Conclusion

Il persiste des pratiques inadaptées dans les structures peu habituées à les prendre en charge. L’utilisation de nouvelles thérapeutiques reste un sujet de controverse. La priorité actuelle est d’avantage l’application et le respect des RPC actuelles que leurs modifications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To assess the management of postpartum hemorrhage (PPH) by anaesthesiologists in Pays de la Loire area.

Methods

A declarative survey was conducted from November 2011 to January 2012 with an online questionnaire to assess prevention and PPH specific care and to clarify the PPH transfusion practices and interest of new therapies. Nine indicators of adherence to clinical practice guidelines were selected to distinguish two groups: one group “adhering to the RCP” and another “not adhering to the RCP”.

Results

Response rate 53%. One hundred and one responses were analyzed. Use of a collection bag graded blood receipt pockets 93%, start time of PPH noted: 76%, leaf specific monitoring: 67%, management of the third part of the work: 78%. The evacuation of the placenta is performed within 30minutes in 75% of cases. The transfusion strategy happens early (92% before the biological assessment results) and “aggressive” (ratio RCB/FFP is 1/1 for 72%). The use of tranexamic acid is not systematic (53%). Seventy-nine percent of respondents adhere to the RCP. Practitioners in maternity level 1 (with few deliveries) don’t follow these RCP as much.

Conclusion

Some inappropriate practices remain in structures not used to support them. The use of new therapies remain controversial. The priority at this time is the implementation and enforcement of the current RCP, not their modifications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie, Post-partum, Anesthésie, Prise en charge, Pays de la Loire, Mortalité maternelle

Keywords : Hemorrhage, Postpartum, Care, Anesthesia, Pays de la Loire, Maternal mortality


Plan


© 2014  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 310-317 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stabilité physico-chimique des solutions injectables de bésilate de cisatracurium dans les conditions cliniques d’utilisation
  • J. Pignard, D. Bourdeaux, S. Kauffmann, J.M. Constantin, V. Sautou
| Article suivant Article suivant
  • Enquête de pratique sur l’analgésie péridurale en dehors de l’obstétrique
  • R. Gagnoud, J.B. Woillard, S. Ponsonnard, J. Cros, B. Youssef, N. Nathan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.