Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête de pratique sur l’analgésie péridurale en dehors de l’obstétrique - 11/06/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.03.015 
R. Gagnoud a, b, , J.B. Woillard b, c, S. Ponsonnard a, J. Cros a, b, B. Youssef a, N. Nathan a, b
a Service d’anesthésie-réanimation, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges, France 
b Faculté de médecine, 2, rue du Dr-Marcland, 87000 Limoges, France 
c Inserm, UMR-S850, Limoges, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Décrire l’utilisation actuelle de l’analgésie péridurale (APD), en dehors de l’obstétrique, et les raisons de sa non-utilisation.

Type d’étude

Étude observationnelle.

Matériels et méthodes

Enquête de pratique par autoquestionnaire envoyé par e-mail et disponible sur Internet. Comparaisons des réponses au questionnaire entre deux groupes de répondants pratiquant ou non l’APD par le test exact de Fisher.

Résultats

Parmi les 178 anesthésistes-réanimateurs ayant répondu au questionnaire, seuls 21,4 % ne pratiquait jamais l’APD. Les principaux motifs invoqués étaient l’existence d’alternatives d’épargne morphinique aussi efficaces (24/38 vs 46/140) et l’absence de structure d’aval adaptée (17/30 vs 21/39) plus que la perte de compétence technique. Le TAP bloc était l’alternative utilisée par plus de 50 % des anesthésistes-réanimateurs. La difficulté d’avoir une structure de prise en charge postopératoire était reconnue comme un facteur limitant sa réalisation mais pas la peur d’une complication neurologique. Ceux qui ne faisaient jamais cet acte étaient plus représentés dans la catégorie entre 40 et 50ans (12/38 vs 19/140). Les moins de 40ans étaient plus enclins à réaliser une APD en cas de prise d’héparine, d’aspirine et de clopidogrel, sous réserve de précautions (50/68 vs 31/68 ; 44/68 vs 31/68 ; 37/68 vs 23/68 respectivement).

Conclusions

L’anesthésie péridurale à visée analgésique reste une technique pratiquée par la majorité des médecins de cette enquête. Le développement des structures d’aval et une meilleure application des recommandations de la Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar) devraient permettre à cette technique de prendre sa place méritée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To describe the current use of epidural anesthesia (EA) apart from obstetrics, and to explain the reasons of its low utilization.

Study design

Observational study.

Methods

A survey of practice with a self-questionnaire was sent by e-mail and available on Internet. Answers were compared between groups doing or not an epidural analgesia with exact Fisher tests (P<0.05 statistically significant).

Results

Among the 176 anesthesiologists who answered to the questionnaire, only 21.4% never used epidural analgesia. The main reasons were alternatives therapeutics such as PCA with opioids or TAP block (24/38 vs. 46/140). TAP block was the most common alternative used by more than 50% of anesthesiologists. Loss of competence (4/30 vs. 0/39) was rarely the reason to its low utilization. The low accessibility to specialized postoperative units was recognized in both groups as a limiting factor to do an epidural but not the fear of neurological complications. Those who never perform epidural analgesia were statistically more often physicians between 40 and 50years (12/38 vs. 19/140). Heparin, aspirin and clopidogrel are no longer contraindications according to anesthesiologists less than 40years old (50/68 vs. 31/68; 44/68 vs. 31/68; 37/68 vs. 23/68 respectively) but not for older.

Conclusions

Epidural analgesia is performed more often by younger anesthesiologists. This survey suggests the need of specific postoperative area to allow anesthesiologist to perform and supervise safely this technique. Recommendations of the French society of Anesthesiologists are also poorly applied.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Analgésie péridurale, Enquête française, Aspirine, Clopidogrel, Complication

Keywords : Epidural analgesia, Survey, Acetylsalicylic acid, Clopidogrel, Complication


Plan


© 2014  Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 318-325 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Enquête déclarative sur la prise en charge anesthésique des hémorragies du post-partum dans la région Pays de la Loire : quelle adhésion aux recommandations pour la pratique clinique ?
  • C. Bouvet, T. Lehousse, L. Sentilhes, B. Branger, J.C. Granry
| Article suivant Article suivant
  • Risk factors for persistent pain after urological surgery
  • M. Artus, B. Laviolle, A. Maurice, Y. Malledant, H. Beloeil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.