Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vitamine D chez la personne âgée : pourquoi ? Quand ? Comment ? - 13/06/14

Doi : 10.1016/j.nupar.2014.03.013 
Agathe Raynaud-Simon a, , Yves Rolland b, Jean-Claude Souberbielle c

Le Groupe des Experts en Gériatrie et Nutrition (GEGN) de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG)

a Département de gériatrie Bichat-Beaujon, secteur ambulatoire de Bretonneau, faculté de médecine Denis Diderot Paris 7 et EA 4466, faculté de pharmacie René Descartes Paris 5, hôpital Bichat, AP–HP, 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris cedex 18, France 
b Inserm UMR 1027, gérontopôle, hôpital universitaire de Toulouse, université de Toulouse III, 31059 Toulouse cedex 9, France 
c Inserm U845, service des explorations fonctionnelles, hôpital Necker-Enfants Malades, université René Descartes Paris 5, AP–HP, 75743 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La carence en vitamine D concerne toutes les classes d’âge, mais sa prévalence est particulièrement élevée chez les personnes âgées. Le vieillissement de la peau qui s’accompagne d’une diminution de la synthèse cutanée de vitamine D sous l’effet des rayons ultraviolets, ainsi que le mode de vie souvent sédentaire du fait d’une perte de mobilité et qui limite l’exposition solaire, en sont les causes principales. À concentration plasmatique équivalente de 25OH vitamine D, une hypovitaminose D aura un retentissement clinique significativement plus important chez un sujet âgé que chez l’adulte. De fait, les études interventionnelles visant à démontrer un bénéfice clinique de la supplémentation en vitamine D ont été majoritairement menées chez les personnes âgées. L’effet principal démontré par ces travaux est la réduction du risque de chute et de fracture. Ce bénéfice est obtenu pour un coût modeste et sans risque d’effet indésirable, ce qui représente un bénéfice important en termes de santé publique. En raison de la fréquence des carences, il est recommandé de prescrire de la vitamine D systématiquement à toutes les personnes âgées avec des doses de 800 à 1000UI/jour, administrées quotidiennement ou en bolus de 80 000 à 100 000UI tous les 2–3mois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Vitamin D deficiency is reported in young and older adults. However, elderly persons represent an important target for supplementation. First, aging of the skin reduces vitamin D synthesis. Second, lifestyle or dependency results in low sun exposure. More importantly, the effect of vitamin D deficiency may become more rapidly apparent in aging subjects with poorer bone and muscle reserve. Interventional studies that have shown positive clinical results of vitamin D supplementation have been conducted in aging subjects. Vitamin D supplementation reduces the risk of fracture and falls in the elderly, costs little, and this could have a major impact on public health. It is recommended to systematically supplement all elderly persons with vitamin D, with doses ranging from 800 to 1000UI/day, either daily or 80,000 to 100,000UI every 2–3months.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vitamine D, Personne âgée, Fracture, Chutes

Keywords : Vitamin D, Elderly person, Fracture, Fall


Plan


 Ce document a été rédigé par les auteurs à la demande du Comité éducationnel et de pratique clinique (CEPC) de la Société francophone nutrition clinique et métabolisme (SFNEP). Il a été discuté, corrigé et validé par le CEPC, le conseil scientifique et le conseil d’administration de la SFNEP. Il fait partie des « référentiels pour la pratique clinique en nutrition » de la société.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 123-129 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Succes of a low FODMAP diet in patients with IBS
  • J. Arts, J. Tack, T. Lanssens, R. Van Schaik, S. Vanooteghem, C. Beyls, A. Holvoet, S. Decock, P. Van Hootegem
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir devant une carence en vitamine B12 (cobalamine)
  • Guillaume Le Guenno, Didier Quilliot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.