Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Duodéno-pancréatectomie céphalique : quelle prise en charge en postopératoire ? - 13/06/14

Doi : 10.1016/j.nupar.2014.03.001 
David Seguy
 U995, service de nutrition, université Lille Nord-de-France, hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, rue Michel-Polonovski, 59037 Lille cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La duodéno-pancréatectomie céphalique (DPC) selon Whipple est une intervention lourde qui provoque une insuffisance pancréatique (IP) exocrine à la fois fonctionnelle liée à la suppression du cadre duodénal et organique liée à la résection pancréatique elle-même. Ces conditions favorisent la maldigestion des macronutriments (glucides, lipides, protéines) et la malabsorption de différents micronutriments dont les vitamines A, D, E, K. La présence d’une IP endocrine transitoire est fréquemment constatée en période postopératoire immédiate, mais la survenue d’un diabète reste rare en cas de cancer. Ces modifications expliquent l’amaigrissement persistant constaté chez 70 à 80 % des patients opérés. Lorsqu’il existe une dénutrition ou en présence de comorbidités associées, la réalisation d’une nutrition entérale postopératoire précoce via une jéjunostomie ou une sonde naso-entérale permet une reprise de l’alimentation orale plus rapide tout en diminuant le nombre de complications et la durée de séjour. Quoi qu’il en soit, une supplémentation en extraits pancréatiques et en vitamine D doit être systématiquement initiée. À distance de l’intervention, l’alimentation normale devra être fractionnée s’il existe des signes fonctionnels invalidants. La constitution d’une dénutrition chronique doit faire discuter la prescription d’une complémentation nutritionnelle orale, voire celle d’une nutrition entérale cyclique nocturne à domicile réputée efficace, tandis que le recours à la nutrition parentérale n’est a priori pas recommandé. Chez ces patients, un suivi nutritionnel clinique et biologique au long cours est de rigueur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Pancreaticoduodenectomy (PD) according to Whipple is a major surgical procedure which may result in exocrine pancreatic insufficiency (PI), both functional due to duodenectomy and organic due to pancreatic resection itself. These disorders may favor macronutrients maldigestion (carbohydrates, lipids, proteins) and malabsorption of micronutrients including vitamins A, D, E, K. These changes explain the persistent weight loss observed in 70–80% of patients after PD. Malnutrition and/or comorbidities may lead to early postoperative enteral nutrition via a jejunostomy or a nasoenteral tube allowing to recover a faster oral feeding and to reduce both the postoperative complications and the length of hospital stay. Pancreatic enzyme and vitamin D supplements should be routinely initiated. Long-term management should include a normal diet which may be fractioned in case of disabling functional signs. In case of chronic malnutrition, an oral nutritional supplementation should be considered, associated to/replaced by an overnight home enteral nutrition if necessary. Parenteral nutrition should not a priori be recommended. A clinical and biological nutritional long-term follow-up is further required in these patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dénutrition, Nutrition entérale, Insuffisance pancréatique exocrine

Keywords : Malnutrition, Enteral nutrition, Exocrine pancreatic insufficiency


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 143-150 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge nutritionnelle d’une patiente après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
  • Julien Rousseaux, Caroline Dendoncker, Nora Ouk, David Seguy
| Article suivant Article suivant
  • Comment optimiser la nutrition entérale avant d’avoir recours à la nutrition parentérale chez l’opéré digestif ? Place de la diététicienne
  • Esther Guex

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.