Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nutrition en postopératoire. Quand indiquer la pharmaco-nutrition en postopératoire ? - 13/06/14

Doi : 10.1016/j.nupar.2014.02.003 
Cécile Chambrier
 Unité de nutrition clinique intensive, unité transversale de nutrition, centre agréé de nutrition parentérale à domicile, hôpital de la Croix-Rousse, hospices civils de Lyon, 93, grande rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le patient opéré est soumis à des modifications métaboliques et à une immunodépression physiologique secondaire à l’intervention chirurgicale, majorant le risque de complications postopératoires, notamment infectieuses. Différents moyens dont la pharmaco-nutrition permettent d’atténuer le stress chirurgical et de diminuer la morbidité postopératoire. L’administration postopératoire d’une solution nutritive, contenant trois immuno-nutriments (arginine, huiles de poissons et nucléotides) (Impact®), permet de diminuer la morbidité postopératoire dans tout type de chirurgie digestive lourde. L’effet est supérieur si le produit est donné en pré- et postopératoire. Cependant, aucune étude n’a été réalisée avec les techniques d’ERAS et les résultats ne sont peut-être pas superposables. La forme intraveineuse de la glutamine (Dipeptiven®) réduit les complications infectieuses et la durée de séjour postopératoire. Son administration est recommandée en cas de complications postopératoires majeures si le patient est sous nutrition parentérale. Il y a plus d’incertitudes sur les effets cliniques des huiles de poissons, riches en acides gras polyinsaturés à longues chaînes (EPA et DHA) administrées par voie intraveineuse. La majorité des études montrent qu’elles tendent à diminuer les complications infectieuses et la durée de séjour. Ainsi, chez les patients sous nutrition parentérale et à haut risque de complications, l’utilisation des émulsions lipidiques contenant des huiles de poissons est probablement souhaitable. Une durée minimale d’administration est nécessaire (au moins cinq jours) pour escompter avoir des effets bénéfiques. L’utilisation de pharmaco-nutriments doit s’intégrer dans une prise en charge globale du patient en périopératoire dont l’objectif est de diminuer au maximum l’agression postopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Secondary to surgery, patients are subjected to metabolic changes and physiological immunosuppression that increase the risk of infection and other postoperative complications. Several ways, included pharmaco-nutrition, could attenuate surgical stress and reduce postoperative morbidity. The postoperative administration of a diet, containing three immuno-nutrients (arginine, nucleotides and fish oil) (Impact®), reduces postoperative morbidity in all types of serious gastrointestinal surgeries. The effect is greater when the product is given pre-and postoperatively. It is noticeable that the effect of immune-nutrition in patients undergoing ERAS techniques has not been investigated. Several studies showed that intravenous form of glutamine (Dipeptiven®) reduces infectious complications and postoperative hospital length of stay. In patient with major postoperative complication receiving parenteral nutrition, glutamine administration is recommended. There is more uncertainty about the clinical effects of intravenous fish oils (EPA and DHA). Most of studies, conducted in small series of patients, showed a tendency to decrease infectious complications and length of stay. Therefore, in patients on parenteral nutrition and with a high-risk of postoperative complications, it is probably indicated to use lipid emulsions containing fish oil. A minimum length of administration is required (at least five days) to expect to have beneficial effects. The use of pharmaco-nutrients must be integrated into an overall management of perioperative patient whose objective is to reduce the postoperative aggression.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie, Immuno-nutrition, Glutamine, Huiles de poisson

Keywords : Surgery, Immune-nutrition, Glutamine, Fish oils


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 153-158 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comment optimiser la nutrition entérale avant d’avoir recours à la nutrition parentérale chez l’opéré digestif ? Place de la diététicienne
  • Esther Guex
| Article suivant Article suivant
  • Test de lecture

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.