S'abonner

Traitement orthopédique des fractures extra-articulaires de la région condylienne de la mandibule : étude rétrospective de 39 fractures unifocales - 13/06/14

Orthopaedic treatment of extraarticular condylar fractures of the mandible: Retrospective study of 39 unilateral cases

Doi : 10.1016/j.stomax.2008.05.005 
N. Kadlub 1, O. Trost 1, , 2 , A. Duvernay 1, J. Parmentier 1, C. Wirth 1, G. Malka 1
1 Service de chirurgie maxillofaciale et stomatologie, hôpital Général, CHU de Dijon, 3, rue Faubourg-Raines, 21033 Dijon, France 
2 Inserm U 887, laboratoire d’anatomie, faculté de médecine, 7, boulevard Jeanne-D’Arc, 21000 Dijon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Alors que la chirurgie devient le standard dans le traitement des fractures du condyle mandibulaire dans la littérature, de nombreuses équipes proposent le traitement orthopédique, en particulier en France. Le but de notre étude était d’évaluer les résultats du traitement orthopédique dans une série homogène de fractures unifocales sous-condyliennes basses.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude rétrospective incluant les patients adultes traités orthopédiquement pour une fracture sous-condylienne basse de la mandibule entre 1998 et 2004. Le protocole d’étude reposait sur un examen clinique, radiologique et un questionnaire de qualité de vie.

Résultats

Trente-neuf patients ont été inclus dans cette étude. Il existait une bascule moyenne de 15° et un raccourcissement moyen évalué à 5mm par rapport au côté sain. Avec un recul moyen de cinq ans, 31 patients ont retrouvé une cinétique mandibulaire normale. Seize patients décrivent des symptômes de dysfonctionnement temporomandibulaire qu’ils estiment peu gênants. Dix-huit patients ont décrit un inconfort occlusal corrigé par meulages de cuspides ou adaptation prothétique. Sur le plan radiologique, il existait toujours une consolidation en cal vicieux mais avec une bascule moyenne faible (6°) et un raccourcissement de moins de 5mm par rapport au côté sain. Tous les patients se sont dits satisfaits de leur prise en charge.

Discussion

Le traitement orthopédique des fractures sous-condyliennes basses de la mandibule donnait des résultats fonctionnels acceptables, bien qu’imparfaits. Il reste donc une option thérapeutique. L’avenir permettra de préciser sa place aux côtés de la chirurgie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Although for an increasing number of authors open reduction and internal fixation (ORIF) is becoming the standard of care for mandibular subcondylar fractures, functional treatment is still performed worldwide. The aim of this study was to evaluate the results of functional treatment in isolated mandibular subcondylar fractures.

Material and methods

Patients presenting with an isolated low subcondylar fracture between 1998 and 2004 were enrolled in a retrospective study. We focused on the epidemiology, type of fracture, degree of displacement, treatment protocol and short-term outcome. Patients were interviewed to evaluate long-term results.

Results

Thirty-nine patients were enrolled in this retrospective study. The mean displacement was 15° of medial angulation and a shortening of the ramus ranging around 5mm. Thirty-one patients recovered normal mandibular function (mouth opening more than 45mm, with no or minimal deviation). Sixteen presented with TMJ disorders, deemed minor by the patients themselves. None of them required any specific treatment. Eighteen had posttraumatic occlusal discomfort corrected by dentistry or prosthetic adaptation. Long-term follow-up X-rays showed minor residual condylar displacement. In all cases, patients estimated their treatment acceptable.

Discussion

The orthopedic treatment of low subcondylar fractures provides acceptable functional results. This technique is simple, safe and remains a valuable therapeutic option. In the future, experience with surgical management will probably lead to specific indications of both closed and open methods.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fracture, Mandibule, Condyle

Keywords : Mandible, Fracture, Condylar process


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 5

P. 301-305 - novembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Osteoradionécroses mandibulaires : Partie II : efficacité de la chirurgie de revascularisation
  • C. d’Hauthuille, S. Testelin, C. Moure, C. Gbaguidi, B. Devauchelle
| Article suivant Article suivant
  • Commentaire
  • C. Meyer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.