Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perfectionnisme inadapté, pensées répétitives non constructives et réactivité émotionnelle - 17/06/14

Doi : 10.1016/j.jtcc.2014.03.001 
Monika Kornacka a, b, , Céline Douilliez a, b
a Université Lille Nord-de-France, 59000 Lille, France 
b UDL3, UFR de psychologie, laboratoire PSITEC, université Charles-de-Gaulle Lille 3, BP 60149, 59650 Villeneuve-d’Ascq cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le perfectionnisme ainsi que les pensées répétitives négatives sont considérés aujourd’hui comme des processus transdiagnostiques. Plusieurs études suggèrent que le perfectionnisme est lié à un déficit de régulation émotionnelle impliqué dans différents troubles psychologiques. Le premier objectif de la présente étude était d’explorer comment le perfectionnisme intra- et interpersonnel influençait la réactivité émotionnelle après une expérience d’échec. Le second objectif était d’explorer comment les pensées répétitives négatives influençaient la relation entre le perfectionnisme et la réactivité émotionnelle. Quarante-quatre étudiants ont participé à une expérience dans laquelle leur réactivité émotionnelle était évaluée suite à une induction d’échec. Les participants ont également rempli des questionnaires évaluant leur perfectionnisme (HMPS) et deux types de pensées répétitives : les pensées concrètes expérientielles et les pensées analytiques abstraites (Mini-CERTS). Les résultats suggèrent que les deux types de perfectionnisme étaient liés à la réactivité négative, et en particulier dysphorique. Seul le perfectionnisme intrapersonnel était corrélé avec la réactivité anxieuse. De plus, les pensées répétitives analytiques abstraites médiatisaient le lien entre les deux types de perfectionnisme et la réactivité négative, ainsi que le lien entre les deux types de perfectionnisme et la réactivité dysphorique. Le lien entre le perfectionnisme intrapersonnel et l’anxiété semble être indépendant des pensées répétitives. Les résultats et leurs implications cliniques sont discutés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Perfectionism is currently considered as one of the transdiagnostic processes. It has been shown that perfectionism interferes with adaptive emotional regulation and is involved in many psychological disorders. According to Hewitt and Flett's perfectionism model, the two dimensions of perfectionism potentially involved in emotional regulation are: (1) Socially Prescribed Perfectionism (SPP), and (2) Self-Oriented Perfectionism (SOP). The research suggests that SPP affects directly not only emotional regulation but also the psychological disorders, particularly depression. SOP seems to interact with other risk factors to predict psychopathology. A broad range of studies suggest that the link between perfectionism and emotional regulation or psychological disorders can be mediated by repetitive negative thinking. Most of the studies have used the conceptualization of repetitive negative thinking as depressive rumination. Yet, recent studies that refer to a new transdiagnostic conceptualization of repetitive negative thinking – the processing mode theory – have not fully explored the interactions between intra- and interpersonal perfectionism and repetitive negative thinking. Nevertheless, preliminary results suggest that an unconstructive processing mode resulting in abstract analytic thinking might play a mediating role in the relationship between perfectionism and psychological disorders. The objective of the present study was to explore how intra- (SOP) and interpersonal (SPP) perfectionism affect emotional reactivity following the experience of failure and if unconstructive repetitive thinking could mediate the link between the two.

Method

Forty-four undergraduate students from Lille Nord-de-France University underwent a failure induction task. Their emotional reactivity was measured using Positive and Negative Affect Schedule (PANAS). The scores of positive, negative, dysphoric and anxious reactivity were calculated by regressing post-induction scores from PANAS on the corresponding pre-induction scores. The participants completed questionnaires assessing their perfectionism (Hewitt's Multidimensional Perfectionism Scale) and repetitive thinking mode (Mini Cambridge Exeter Repetitive Thought Scale).

Results

The results suggested that both SOP and SPP were correlated with general negative reactivity and with dysphoric reactivity, but only SOP was correlated with anxious reactivity. Mediation analyses were computed with PROCESS, using bootstrapping method. According to the analysis, the link between the SPP and negative emotional reactivity was mediated by abstract analytic thinking, b=0.01, CI [0.01; 0.04] with a medium effect size of κ2=0.10 (95% CI [0.01; 0.27]). The link between the SOP and negative emotional reactivity was also mediated by abstract analytical thinking, b=0.02, CI [0.01; 0.05] (κ2=0.12; 95% CI [0.01; 0.34]). We have observed the same pattern of results for the link between the SPP and dysphoric reactivity as well as for SOP and dysphoric reactivity; both being mediated by abstract analytic thinking, respectively b=0.02; CI [0.01; 0.05] (κ2=0.13; 95% CI [0.03; 0.30]) and b=0.02, CI [0.01; 0.06] (κ2=0.16; 95% CI [0.02; 0.38]). Abstract analytic thinking did not appear to be a significant mediator of the link between SOP and anxious reactivity (b=0.007; CI [–0.006; 0.46]) nor between SPP and anxious reactivity (b=0.002; CI [–0.005; 0.019]).

Discussion

The present study suggests that both intra- and interpersonal dimensions of perfectionism are associated with an increase in negative emotional reactivity after experiencing failure. Only intrapersonal perfectionism appeared related to anxious reactivity. In addition, the link between perfectionism and dysphoric reactivity seems to be mediated by abstract analytic thinking. The link between intrapersonal perfectionism and anxious reactivity seems to be independent of repetitive thinking. The results presented above provide a perspective of the differential impact of intra- and interpersonal perfectionism on emotional regulation, but also a clinical perspective of potentially applying rumination-focused therapies to deal with perfectionism in dysphoric individuals.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Perfectionnisme, Pensées répétitives négatives, Pensées analytiques abstraites, Réactivité émotionnelle

Keywords : Perfectionism, Repetitive negative thinking, Abstract analytical thinking, Emotional reactivity


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 2

P. 70-77 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’optimisme dans la thérapie d’affirmation de soi
  • Aminata O’Reilly, Laure Combalbert, Christian Bourbon, Benoît Monié, Stacey Callahan
| Article suivant Article suivant
  • Congrès

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.