Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet du jeûne du Ramadan et de l’exercice maximal sur le temps de réaction simple et de choix chez des sujets entraînés - 17/06/14

Doi : 10.1016/j.scispo.2014.02.002 
H. Bouhlel a, I. Latiri a, N. Zarrrouk b, X. Bigard c, R. Shephard d, Z. Tabka a, E. Bouhlel a, , e
a Unité de recherche UR 12ES06 physiologie de l’exercice et physiopathologie : de l’intégré au moléculaire « Biologie, Médecine et Santé », Faculty of Medicine of Sousse, Laboratory of Physiology, University of Sousse, Tunisie 
b Laboratory of Physiology of alertness, attention and performances. 99/UR/08-23 Hospital of Sahloul, Sousse, Tunisie 
c Agence française de lute contre le dopage, 75013 Paris, France 
d Faculty of Kinesiology & Physical Education, University of Toronto, Toronto, ON, Canada 
e Higher Institute of Sport and Physical Education of Tunis, University of Manouba, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

L’objectif était d’évaluer l’effet du jeûne du Ramadan et de l’exercice maximal sur le temps de réaction chez des sujets entraînés.

Méthodes

Dix jeunes karatékas (âge : 18,5±0,5ans, taille : 1,76±0,44m) ont été testés lors de trois sessions : période de contrôle (C), à la fin de la première semaine (R-1) et pendant la quatrième semaine de Ramadan (R-4). À chaque session, les sujets ont effectué un test progressif jusqu’à épuisement sur ergocycle. La consommation maximale d’oxygène ( ) était déterminée à l’aide d’analyseurs de gaz (modèle ZAN 600). La fréquence cardiaque (FC) et la perception de l’effort (RPE) étaient enregistrées avant, pendant et après l’effort maximal. La glycémie et les temps de réaction (simple, SRT et de choix : CRT) étaient mesurés avant et après l’exercice.

Résultats

Le jeûne du Ramadan n’a pas d’effet sur CRT au repos et après l’exercice maximal-deux jambes sur ergocycle chez nos athlètes. Le seul effet du jeûne était observé sur SRT (p<0,05).   et la puissance maximale aérobie (PMA) n’ont significativement pas changé lors des trois sessions ainsi que les temps de réaction après exercice maximal.

Conclusion

Malgré le maintien de la glycémie et de la PMA, SRT était altéré au cours du jeûne du Ramadan. Ceci suggère que le jeûne du Ramadan constitue surtout un changement de mode de vie et que son effet sur le temps de réaction serait spécifique à la nature de la tâche cognitive. En outre, l’exercice maximal progressif de 9–11minutes mené jusqu’à   n’a pas d’effet sur le temps de réaction simple ou de choix.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The purpose was to assess the effect of Ramadan fasting and maximal exercise on reaction times in young trained men.

Methods

Ten young Karate players (age: 18.5±0.5years, Height: 1.76±0.44m) were tested on three sessions: during a control period (C), at the end of the first week (R-1), and during the fourth week of Ramadan (R-4). On each occasion, they performed a progressive cycle ergometer test to exhaustion. Maximal oxygen intake ( ) was determined, using breath-by-breath gas analysis (metabolic cart ZAN 600). Heart rates (HR) and ratings of perceived exertion (RPE) were also recorded before, during and after maximal exercise. Plasma glucose and reaction times (simple reaction time: SRT, and choice reaction time: CRT) were determined before and after exercise.

Results

Ramadan observance had no effect on CRT at rest and after 2-leg maximal exercise in our athletes. The only effect of Ramadan was observed on SRT (P<0.05). In addition, The  , and MAP remained unchanged between the three sessions, this was also associated with no changes on reaction times and glycaemia after maximal exercise.

Conclusion

Despite the maintenance of glucose and PMA, SRT was altered during the Ramadan observance. This suggests that Ramadan intermittent fasting is especially a change of lifestyle and its effect on the reaction time would be specific to the nature of the cognitive task. In addition, Maximal exercise of 9–11minutes duration, eliciting   had no effect on SRT and CRT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Temps de réaction, Jeûne du Ramadan, Exercice maximal,  , Puissance maximale aérobie

Keywords : Reaction time, Ramadan fasting, Maximal exercise,  , Maximal aerobic power


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 3

P. 131-137 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les blessures lors de la pratique de l’escalade en France de 2004 à 2011
  • M. Durand-Bechu, B. Chaminade, P. Belleudy, D. Gasq
| Article suivant Article suivant
  • Fracture de l’humérus au cours d’une partie de « bras de fer ». Analyse d’un mécanisme « peu commun » pour une fracture « commune »
  • M.A. Benhima, A. Younsi, I. Abkari, Y. Najeb, T. Fikry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.