Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

U-06: Qualité des soins en infectiologie : les limites des chambres à lits multiples - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70355-5 
A. Le Gouas 1, V. Saussaye 1, F. Poulet 1, F. Levavasseur 1, B. Laforest 1, F. Caron 1, I. Gueit 1
1 CHU de Rouen, France 

Résumé

Introduction – objectifs

De nombreux services d’infectiologie comportent des chambres (ch) à lits multiples. Le but fut d’analyser leur gestion.

Matériels et méthodes

Dans un service avec 2 ch à 3 lits (ch3) et 25 ch à 1 lit (ch1) : étude du taux d’occupation, des mutations internes et du respect des procédures d’hygiène (par « quick audit »).

Résultats

Sur 90 jours, le taux d’occupation était de 96 % dont 99 % en ch1 et 86 % en ch3 (p=0,001). 32 patients/304 (10 %) étaient ensuite mutés, soit de ch3 en ch1 pour hygiène ou confort (n=15), soit de ch1 en ch3 pour isoler un autre patient en ch1 (n=17). Lors de l’audit de 122 soins, 13/31 patients (42 %) relevaient de précautions complémentaires contact (62 %), respiratoire (23 %) ou pour aplasie (23 %). L’hygiène des mains (constat avant ou après le soin) était aussi bien respectée en ch3 (29/33 soins observés = 87 %) qu’en ch1 (76/91 soins = 83 %) ; le « zéro bijou » n’était pas atteint, sans différence significative entre médecins et soignants (96 et 91 % sans bijou), ni entre élèves et permanents (100 et 90 %). Les avant-bras étaient dégagés dans 96 % des cas. Le port du masque n’était jamais transgressé. En ch3 l’hygiène des mains entre 2 patients fut omise 1 fois sur 10. Passer de 31 lits (dont 2 ch3, soit 20 % des lits) à 30 (i.e., – 3 %) en ch1 offrirait la même capacité.

Conclusion

Près de la moitié des hospitalisés en infectiologie relève de précautions complémentaires. Les ch à lits multiples n’entravent pas le respect des précautions standard mais suscitent des difficultés de gestion et un moindre confort pour les patients et l’équipe (transferts itératifs pour raison d’hygiène ou de qualité : agitation, douleur, gravité…). Un ratio de 80 % de lits en chambre particulière n’est pas optimal. Même avec un taux d’occupation élevé, réduire le nombre de lits pour n’avoir que des ch à 1 lit augmenterait qualité et efficience : 100 % de ch particulières est souhaitable !

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 102 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • U-05: Vécu d’un service de maladies infectieuses (SMIT) dans la prise en charge de patients porteurs de bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes BHRe
  • M. Payen, L. Escaut, C. Burdet, P. Verdier, D. Travers, B. Wyplosz, D. Vittecoq
| Article suivant Article suivant
  • U-07: Prélèvements bactériologiques des plaies : quand, comment ?
  • S. Estagerie, I. Thieulleux-Gourichon, F. Dauchy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.