Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

U-09: Prélèvement simultané des hémocultures sur ponction veineuse unique - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70358-0 
C. Ducourant 1, K. Faure 1, M. Pichenot 1, N. Lemaitre 1, C. Serniclay 1
1 CHRU de Lille, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Les séries d’hémocultures (HC) sont généralement prélevées par 3 ponctions veineuses (PV) à 1 heure d’intervalle. Néanmoins, le Référentiel de Microbiologie Médicale (REMIC) précise que le rendement diagnostic est équivalent avec des prélèvements réalisés simultanément mais que le volume de sang prélevé est fondamental.

L’objectif de notre étude est d’évaluer la faisabilité et la rentabilité du prélèvement simultané de 3 séries d’HC en une PV par rapport au protocole classique.

Matériels et méthodes

Cette étude est prospective, monocentrique, randomisée, en aveugle du microbiologiste, de février à mai 2011. Sont inclus les patients âgés de plus de 18 ans, hospitalisés pour syndrome infectieux dans le service des Maladies Infectieuses. Sont exclus les endocardites, les prélèvements sur voie veineuse centrale. Le « protocole A » correspond à la technique standard, soit 3 prélèvements de 3 séries d’HC, en 3 PV, à 1 heure d’intervalle. Le « protocole B » correspond à la technique évaluée, soit 3 prélèvements simultanés de 3 séries d’HC sur une même PV. Le matériel, le protocole d’asepsie et la technique de mise en culture étaient identiques.

Résultats

Trente-huit patients ont été inclus, 14 dans le protocole A et 24 dans le protocole B. 100 % des patients ont bénéficié des 3 séries d’HC. Le taux de contamination était de 0 %. Cinq patients ont eu des HC positives, 2 dans le protocole A et 3 dans le B. L’acceptabilité du protocole B était supérieure pour les patients et le personnel infirmier.

Conclusion

Le prélèvement simultané de 3 séries d’HC sur une même PV est faisable et bien accepté par les patients et l’équipe. Le rendement était équivalent mais une étude sur un plus grand nombre de patient est nécessaire pour confirmer ce résultat. Cette technique permettrait l’administration plus rapide des antibiotiques, la diminution du nombre de ponction pour le patient, et un gain de temps infirmier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 103 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • U-08: Gestion des infections à MERS-CoV : expérience au CHRU de Lille
  • C. Ducourant, C. gerves, M. Pichenot, C. Maerten, B. Grandbastien, B. Guery, C. Serniclay
| Article suivant Article suivant
  • U-10: Les effets indésirables des anti-infectieux : expérience tunisienne
  • M. Yousfi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.