Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

U-13: Évaluation de la qualité des pratiques de perfusion veineuse périphérique dans un service de maladies infectieuses et tropicales - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70362-2 
F. Méchaï 1, M. Teti 1, M. Gousseff 1, N. Vignier 1, M. Tatay 1, O. Bouchaud 1
1 CHU Avicenne, Bobigny, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Evaluer la conformité aux recommandations de bonnes pratiques de la gestion des cathéters veineux périphériques en hospitalisation de maladies infectieuses.

Matériels et méthodes

Etude observationnelle prospective dans le secteur d’hospitalisation classique de 22 lits de maladies infectieuses du CHU Avicenne. Recueil hebdomadaire pendant 2 mois de données cliniques relatives à la perfusion périphérique de tous les malades hospitalisés : justification et durée de maintien de la voie d’abord, nombre et type de complications associées.

Résultats

Sur 2 mois, 174 patients hospitalisés ont été évalués et 96 (55,2 %) avaient une perfusion périphérique. Six (6,25 %) de ces perfusions n’étaient pas justifiées, dont 2 étaient associées à une complication mineure malgré une durée de perfusion correcte < 96 heures. Parmi l’ensemble des perfusions analysées, 17 % ont entrainé une complication, sans aucune complication majeure de type bactériémie. Il s’agissait de 2 veinites (2,1 %), 5 hématomes sans nécessité de drainage (5,2 %), 8 érythèmes cutanés simples (8,3 %), 1 allergie au sparadrap (1,04 %) et 1 extravasation du liquide de perfusion (1,04 %). Aucune complication n’était liée à un délai de pose supérieur à 96 heures.

La date de pose du cathéter n’était notée par les infirmières que dans 43 % des cas, dont 1 seul cas avec maintien > 96 heures (5 jours), sans complication associée.

Conclusion

Les recommandations de bonne pratique concernant l’indication, le maintien et la prévention des complications des perfusions périphériques étaient plutôt bien respectées dans notre service, en dehors de la traçabilité de la date de pose de la perfusion. Les complications observées n’étaient pas liées à une durée de maintien excessive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 104 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • U-12: Attentes et perceptions des informations données au cours d’une consultation dans un centre de vaccinations internationales
  • K. Messaoudene, I. Sterlin, T. Minette, B. Issartel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.