Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

COL06-02 : Rôle de l’exposition antérieure aux anti-inflammatoires (AI) dans la survenue d’abcès péri-amygdalien (APA) : étude cas-témoins prospective multicentrique - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70065-4 
D. Lepelletier 1, V. Pinaud 1, C. Bourigault 1, J. Caillon 1, C. Ferron 1, E. Batard 1, G. Potel 1
1 CHU de Nantes, Nantes, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Évaluer le rôle des AI dans la survenue d’APA en cas de mal de gorge traité ou non par antibiotique.

Matériels et méthodes

Étude cas-témoins prospective multicentrique (13 CHU français) comparant les patients admis entre 2009 et 2012 pour APA à un groupe témoin consultant un médecin pour « mal de gorge ». Une analyse uni et multivariée a été réalisée.

Résultats

412 cas d’APA ont été analysés. L’âge médian était de 29 ans (2-84 ans). Une exposition antérieure aux AI, antibiotiques et traitement locaux était déclarée respectivement dans 65 %, 61 % et 27 % des cas. Les AI étaient utilisés sur prescription médicale (70 %), en automédication (22 %) ou les deux (8 %). Les AI non stéroïdiens étaient les plus utilisés (45 %) ; 128 traitements locaux ont été délivrés sur prescription (64 %) ou en automédication (36 %). Un test de diagnostic rapide (TDR) pour détecter le S. pyogenes a été réalisé 70 cas (17 %) et était positif 17 fois (24 %) : 9 (53 %) patients étaient exposés aux AI et 14 (82 %) aux antibiotiques. Parmi les 53 cas avec un TDR négatif, 38 (72 %) avaient reçu des AI et 26 (49 %) des antibiotiques. Les microorganismes les plus isolés du pus de ponction étaient les anaérobies 102/320 (32 %). L’analyse multivariée, comparant 120 cas d’APA à 143 patients témoins montrait que les facteurs significativement associés à la survenue d’APA étaient le sexe masculin (OR 2.0 ; P=0,03), le tabagisme (OR, 2.0 ; P=0,03), et l’automédication aux AI (OR, 3,5 ; P=0,01). Les traitements locaux étaient protecteurs vis-à-vis de la survenue d’un APA (OR, 0.3 ; P<0,001).

Conclusion

L’automédication par AI pour « mal de gorge » augmente le risque d’APA alors que les traitements locaux diminuent ce risque. Ces résultats importants en termes de santé publique et de sécurité médicamenteuse doivent être communiqués auprès des autorités de santé et des professionnels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 11 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • COL06-01 : Les infections cutanées graves aux urgences
  • K. Khaleq, G. Tchamdja, G. Nassiri, K. Yaqini, H. Louardi
| Article suivant Article suivant
  • COL06-03 : Les méningites post traumatiques
  • K. Khaleq, G. Tchamdja, M. Erahali, M. Moussaoui, H. Louardi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.