Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

COL08-02 : Infections ostéo-articulaires à germes anaérobies : séries de 61 cas - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70075-7 
G. Walter 1, M. Vernier 1, M. Million 2, P. Seng 1, A. Stein 1
1 Service de maladies infectieuses, CHU de la Conception, Marseille, France 
2 Service des maladies infectieuses, CHU Nord, Marseille, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Les infections ostéo-articulaires à germes anaérobies étaient rares et sous-estimés avant l’arrivée de l’identification moléculaire et de MALDI-TOF.

Matériels et méthodes

Nous rapportons 61 cas d’infections à germes anaérobies sur 4 années d’expérience.

Résultats

75 % des cas étaient des infections post-chirurgicales, associées à du matériel d’ostéosynthèse [65 % ; prothèse articulaire (13 %), matériel d’ostéosynthèse vertébral (8 %) et autres matériels d’ostéosynthèse (47 %)]. Les infections précoces sont survenues dans 27 % des cas, les infections retardées dans 17,5 % et les infections tardives dans 55 %. Nous avons enregistré 36 espèces de 93 souches anaérobies, identifiées par MALDI-TOF (91) et la biologie moléculaire (2) i.e. 20 P. acnes, 13 F magna, 6 P. asaccharolyticus et 6 P. harei. 50 cas étaient des infections polymicrobiennes. Un traitement chirurgical a été réalisé dans 93,5 % des cas. L’oxygénothérapie hyperbare a été utilisée dans 17 cas (28 %). Le taux de rechute (27 %) a été associé avec la localisation au membre inférieur (p=0.001). P. acnes était associées aux infections de l’épaule (p=0,019), de la vertèbre (p=0,021) et du volet crânien (p=0,011) et aucun cas de rechute n’a été retrouvé (p=0,007). F. magna était associées aux infections de cheville (p=0,014).

Conclusion

Les infections ostéo-articulaires à germes anaérobies étaient souvent post-chirurgicale et polymicrobiennes. Le MALDI-TOF et l’identification moléculaire ont amélioré le diagnostic. Les médecins devraient être attentif à la nature polymicrobienne des infections ostéo-articulaires à germes anaérobies afin d’instaurer un traitement antibiotique à large spectre en période post-chirurgicale immédiate jusqu’à l’obtention des résultats microbiologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 15 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • COL08-01 : Infection post-arthrodèse rachidienne : étude descriptive d’une cohorte de 129 patients
  • H. Wille, A. Desclaux, H. Dutronc, F.-A. Dauchy, G. Wirth, J.-M. Vital, M. Dupon
| Article suivant Article suivant
  • COL08-03 : Évaluation des coûts directs médicaux dans les infections du pied diabétique
  • J.-L. Kabore, F. Desbiez, D. Balayssac, S. Fiquet, M. Audibert, O. Lesens

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.