Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

COL08-05 : Prise en charge des infections ostéo-articulaires de l’enfant : à propos de 61 cas - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70078-2 
A. Pilon 1, A.-C. Gérout 1, C. Karger 1, L. Schneider 1, B. Gourieux 1, P. Gicquel 1, N. Lefebvre 1
1 CHU de Strasbourg, Strasbourg, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Il n’y a pas actuellement de consensus national concernant le traitement des infections ostéo-articulaires de l’enfant (IOAE).

Préciser la réponse thérapeutique à un protocole de prise en charge des IOAE en cours dans une unité de chirurgie pédiatrique, avant son optimisation dans une démarche d’EPP. Identifier les causes d’échec de traitement.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective, descriptive des IOAE (arthrites septiques ou ostéomyélites) admises dans une unité de chirurgie orthopédique d’un CHU, entre le 1er juin 2011 et le 31 mai 2013. Les éléments cliniques, paracliniques et thérapeutiques pertinents (initiaux et du suivi) ont été relevés.

Résultats

Au total, 61 enfants ont été inclus, dont 39 garçons (64 %), d’âge moyen 5,8 +/− 5 ans. Vingt (33 %) avaient une ostéomyélite, 41 (67 %) une arthrite, 43 (70 %) étaient fébriles. L’infection était documentée pour 16 (26 %) enfants, avec S. aureus pour 5 (31 %). La durée du traitement IV était de 6 +/− 4 jours, la durée totale de 6 +/− 1,5 semaines. Le taux de réponse favorable au traitement initial était de 79 % (48). La cause suspectée de non réponse initiale au traitement était : un diagnostic erroné pour 5 (39 %) enfants, une monothérapie IV de 1re intention pour 3 (23 %), un mauvais dosage de l’antibiotique pour 2 (15 %), une molécule non adaptée au germe pour 2 (15 %), un retard au diagnostic pour 1 (8 %). Pour les IOAE confirmées, 56 (100 %) guérisons sont observées à distance. Le protocole était suivi dans 92 % (56/61) des cas.

Conclusion

Nos résultats sont concordants avec la littérature et apportent des pistes pour l’amélioration de la prise en charge des IOAE. Comme chez l’adulte, la documentation microbiologique, l’utilisation de posologies élevées IV initiales et un contrôle des taux sont essentiels. Le relais PO peut se faire dès qu’une amélioration clinique et biologique est observée. Le choix de la molécule doit aussi considérer les formes galéniques existantes pour les enfants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 16 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • COL08-04 : Suivi thérapeutique pharmacologique (STP) de la rifampicine (RIF) dans les infections ostéo-articulaires (IOA)
  • J. Dupouey, C. Muziotti, M. Vernier, R. Guilhaumou, A. Boulamery, A. Ménard, N. Simon
| Article suivant Article suivant
  • COL09-01 : Procréation chez les couples VIH séro-différents : TasP, PrEP ou AMP ? (ANRS 12008)
  • G. Mabileau, M. Schwarzinger, J. Flores, C. Patrat, S. Matheron, Y. Yazdanpanah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.