Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A-06 : Facteurs associés à la normalisation du rapport CD4/CD8 chez les patients HIV dans la première année de traitement antirétroviral - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70089-7 
F. De Salvador 1, C. Sakarovitch 1, E. Fontas 1, J. Durant 1, E. Demonchy 1, K. Risso 1, P.-M. Roger 1
1 CHU de Nice, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Notre objectif est de mettre en évidence des facteurs de normalisation du rapport CD4/CD8 en plus des facteurs connus, notamment le délai de mise sous traitement, la dyslipidémie, l’indice de masse corporelle et les associations d’anti-rétroviraux.

Matériels et méthodes

Dans la cohorte niçoise sont sélectionnés les patients en première ligne de traitement, la normalisation étant définie par l’obtention, dans l’année suivante d’une valeur CD4/CD8 ≥ 1. On définit 2 groupes : normalisation et non normalisation du rapport. Analyse statistique par Student t-test, le Wilcoxon rank-sum test, χ2 test et un modèle de régression logistique.

Résultats

Sur 1 792 patients, 567 sont inclus : 505 (89,1 %) n’ont pas normalisé leur rapport CD4/CD8 et 62 (10,9 %) l’ont normalisé. Les patients qui normalisent sont moins souvent traités au stade SIDA (11,3 % vs 26,5 %, p=0,009), ont un taux médian de CD4 supérieur (460 [313–621] vs 286 [155–462]/mm3, p<0,0001), un nadir de CD4 plus élevé (416 [308–571] vs 260 [138–405]/mm3, p<0,0001), présentent moins de dyslipidémie (12,5 % vs 39,4 %, p=0,012), et ont un délai de mise sous traitement inférieur (6,06 vs 8,3 years, p=0,025). En ce qui concerne les antirétroviraux, seule l’utilisation d’une anti-intégrase dans une association d’antirétroviraux est significativement associée à la normalisation du rapport (16,1 % vs 6,9 %, p=0,011). En analyse multivariée, l’association entre un traitement contenant une anti-intégrase et la normalisation du rapport reste significative (p=0,004, OR : 3,368 [1,517–8,870]).

Conclusion

Intérêt des régimes thérapeutiques contenant un inhibiteur d’intégrase dans la normalisation du rapport CD4/CD8.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 20 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A-05: Les pneumopathies atypiques : mode de révélation de l’infection au VIH aux urgences
  • K. Khaleq, G. Tchamdja, A. Soufi, K. Yaqini, H. Louardi
| Article suivant Article suivant
  • A-07 : Conséquences individuelles et collectives des ruptures de suivi chez les patients porteurs du VIH
  • L. Cuzin, P. Dellamonica, Y. Yazdanpanah, S. Bouchez, D. Rey, B. Hoen, A. Cabié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.