Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A-07 : Conséquences individuelles et collectives des ruptures de suivi chez les patients porteurs du VIH - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70090-3 
L. Cuzin 1, P. Dellamonica 2, Y. Yazdanpanah 3, S. Bouchez 4, D. Rey 5, B. Hoen 6, A. Cabié 7
1 CHU, Toulouse, France 
2 CHU, Nice, France 
3 CHU Bichat, Paris, France 
4 CHU, Nantes, France 
5 CHRU, Strasbourg, France 
6 CHU, Pointe-à-Pitre, France 
7 CHU, Fort-de-France, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction – objectifs

Les conséquences des ruptures de suivi chez les patients VIH+ sont mal connues. Cette étude a pour objectif de décrire les caractéristiques des patients ayant eu une rupture dans leur suivi et d’analyser les conséquences individuelles et collectives de ces ruptures.

Matériels et méthodes

Tous les patients ayant eu au moins 2 recours entre le 1er janvier 2006 et le 30 juin 2013 dans 7 services hospitaliers prenant en charge des patients VIH+ ont été inclus. Un délai de plus de 15 mois entre deux consultations définissait les patients « temporairement perdus de vue » (TpPDV) qui ont été comparés aux patients avec un suivi régulier (SR). Leurs caractéristiques ont été étudiées à la date du début de prise en charge et au 30 juin 2013.

Résultats

Les TpPDV (N=824 ; 7,4 %) étaient plus jeunes (médiane 30 versus 33 ans) que les SR (N=10 292) au diagnostic d’infection, plus souvent usagers de drogue (14 % versus 10 %), et porteurs d’une co-infection VHB ou VHC (24 % versus 20 %). Au 30 juin 2013 les TpPDV étaient plus souvent classés sida (32 % versus 24 %) et avaient moins souvent une charge virale indétectable (52 % versus 85 %) (p<0,01 pour toutes les comparaisons). La durée médiane d’interruption de suivi était de 22 mois. Un nouvel évènement classant était décrit chez 91 TpPDV après le retour au soin, dont 50 % au cours du premier mois. Les moyennes étaient de 25 ans versus 29 ans (p=0,09) pour la survie globale et de 18 ans versus 21 ans (p<0,01) pour la survie sans sida à compter de la date de diagnostic VIH respectivement chez les TpPDV et les SR.

Conclusion

La population des TpPDV est comparable à celle de la littérature. Les conséquences des ruptures sont à la fois individuelles (morbidité) et collectives (% de patients avec charge virale indétectable).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 20-21 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A-06 : Facteurs associés à la normalisation du rapport CD4/CD8 chez les patients HIV dans la première année de traitement antirétroviral
  • F. De Salvador, C. Sakarovitch, E. Fontas, J. Durant, E. Demonchy, K. Risso, P.-M. Roger
| Article suivant Article suivant
  • A-08 : Étude STaR : maintien à S96 de la non-infériorité entre les trithérapies à comprimé unique (STR) rilpivirine/emtricitabine/ténofovir DF (RPV/FTC/TDF) et éfavirenz/emtricitabine/ténofovir DF (EFV/FTC/TDF) chez des patients VIH-1 naïfs de traitement
  • J.-M. Molina, P. Yeni, P.-M. Girard, L. Cotte, R. Ebrahimi, D. Porter, V. Scharen-Guivel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.