Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A-15: Quels patients VIH+ suivis dans les services hospitaliers français consultent en médecine générale ? Enquête « parcours de soins 2012 » - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70098-8 
C. Jacomet 1, M. Guiguet 2, A. Simon 3, A. Rey 4, L. Gerbaud 1, F. Peyrol 1
1 CHU Clermont-Ferrand, France 
2 INSERM U 943, Paris, France 
3 CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
4 CHU Strasbourg, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction – objectifs

Décrire le profil des patients (pts) suivis dans des services hospitaliers pour leur infection VIH ayant consulté leur médecin généraliste (MG) au cours des 6 mois précédents.

Matériels et méthodes

Enquête transversale multicentrique auprès des pts consultant pour leur infection VIH dans 59 services hospitaliers entre le 15 et 19 octobre 2012.

Résultats

Au total, 653 pts interrogés (66 % hommes, âge moyen 48 ans) 57 % étaient en situation de précarité définie par le score Epice. La durée médiane du suivi de l’infection VIH était 12 ans (IQR, 5–19), 86 % étaient sous ARV depuis plus d’un an, 59 % avaient des CD4 > 500/mm3 et 80 % une CV VIH < 50 copies/ml ; 36 % avec une pathologie chronique associée et 13 % une hépatite chronique. La fréquence de la surveillance hospitalière était de 3–4 mois pour 57 %, plus rapprochée pour 10 % et plus espacée pour 33 % ; 53 % ont réalisé un bilan annuel de synthèse ; 74 % ont également consulté un autre médecin (médecin généraliste, spécialiste hospitalier, spécialiste de ville) pour un nombre moyen de 3,8 consultations. Le MG reste le médecin référent de 90 % des pts. Dans les 6 derniers mois, 60 % l’ont consulté au moins une fois, plus fréquemment pour les femmes (OR : 1,6 ; IC 95 % [1,0–2,4]), les personnes présentant une comorbidité hors HBV/HCV (OR : 2,3 [1,4–3,6), les personnes non traitées par ARV (OR : 2,6 [1,0–6, 8]), ou ayant une durée d’indétectabilité de la CV de moins de 6 mois (OR : 2,9 [1,1–7,8]). La fréquence de la surveillance hospitalière n’est pas associée au recours chez le MG (p=0,67) ni à la réalisation d’un bilan annuel (p=0,58).

Conclusion

La fréquence de la surveillance hospitalière ne modifie pas le recours au MG, mais les patients VIH ayant consulté leur MG au cours des 6 derniers mois sont moins stabilisés et présentent plus de comorbidités indiquant la nécessité d’une coordination des acteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan

Plan indisponible

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 22-23 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • A-14: Association entre réponse immunologique discordante, Tregs, activation immune et virémie résiduelle chez les patients infectés par le VIH
  • J. Saison, T. Ferry, J. Demaret, F. Ader, V. Icard, C. Chidiac, G. Monneret
| Article suivant Article suivant
  • A-16: Enfants infectés par le VIH hospitalisés pour une malnutrition aiguë: effet bénéfique du traitement antirétroviral sur la survie
  • C. Loze, C. Yonaba, P. Ouedraogo, F. Koueta, B. Pereira, J. Drabo, C. Jacomet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.