Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

C-02: Mononucléose infectieuse sévère de l’adulte immunocompétent : facteurs de risque - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70128-3 
A.-C. Wemel 1, C. Ficko 2, A. Mayet 3, S. Bellier 1, C. Bigaillon 2, C. Rapp 2
1 HIA Percy, Clamart, France 
2 HIA Bégin, Saint-Mandé, France 
3 CESPA, Saint-Mandé, France 

Résumé

Introduction – objectifs

L’objectif de notre étude était de déterminer les facteurs de risque de survenue de MNI sévère chez l’immunocompétent.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective cas-témoins, multicentrique. Ont été inclus les adultes immunocompétents ayant présenté une MNI prouvée, entre 2001 et 2011, dans l’un des 3 centres participant à l’étude. Les formes sévères ont été comparées aux formes simples, par le biais d’une étude cas-témoins à l’aide du logiciel Stata® version 9. Le seuil de significativité a été fixé à 5 %.

Résultats

70 patients ont été inclus, avec un sexe ratio à 1,5, et un âge médian à 25,6 ans (16-61). 31 patients présentaient une MNI sévère. Une patiente a été hospitalisée en réanimation. Aucun décès n’a été recensé.

En analyse univariée, l’âge supérieur à 30 ans (41,9 % vs. 12,8 % ; p=0,06), la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (87,5 % vs. 12,5 % ; p=0,09), l’ictère (32,3 % vs. 0 % ; p=0,03), la cytolyse hépatique (ASAT et ALAT à 10N vs. 3N ; p=0,0003 et p=0,0007), l’élévation des gamma GT (9N vs. 4N ; p=0,04) et le tabagisme (68,4 % vs. 31,6 % ; p=0,013) étaient des facteurs associés à la survenue d’une MNI sévère.

En analyse multivariée, seuls l’âge supérieur à 30 ans (OR=3,8 ; p=0,05), l’ictère (OR=7,18 ; p=0,026) et la prise initiale d’AINS (OR=14,6 ; p=0,05) restaient associés à la survenue d’une MNI sévère.

Conclusion

: Dans notre étude, l’âge supérieur à 30 ans et la prise initiale d’AINS étaient associés, à la limite de la significativité, à la survenue de MNI sévère. Ces résultats méritent d’être confirmés par une étude plus puissante, notamment afin de clarifier le positionnement des AINS dans le traitement de cette pathologie fréquente en soins primaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 31 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • C-01: Atteinte rénale chez l’adulte au cours de la rougeole
  • A. Chassort, J. Coutherut, A. Moreau-Klein, C. Gras-Le Guen, D. Trewick, F. Raffi, C. Biron
| Article suivant Article suivant
  • C-03: Risque rabique après morsure par primate non humain
  • A. Blaise, P. Parola, P. Brouqui, P. Gautret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.