Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

E-05: Corrélation entre les tests ELISA et Western blot au cours de la borréliose de Lyme : étude réalisée entre janvier 2011 et décembre 2012 - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70145-3 
H. Dutronc 1, D. Ruiz 1, G. Wirth 1, H. Wille 1, B. de Barbeyrac 1, F.-A. Dauchy 1, M. Dupon 1
1 CHU Pellegrin, Bordeaux, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Devant toute suspicion de borréliose de Lyme, excepté en cas d’érythème chronique migrant pathognomonique, il est recommandé de réaliser une sérologie (ELISA) qui, en cas de résultat douteux ou positif, doit être confirmée par un test Western blot. Les objectifs de cette étude étaient d’analyser la corrélation entre ces 2 tests et d’étudier les dossiers des patients ayant une confirmation sérologique.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective (janvier 2011-décembre 2012) totalisant 5 601 sérologies de Lyme (sérum et LCR) adressées au laboratoire de bactériologie du CHU.

Résultats

244 sérologies, seulement, sur les 5 601 étudiées (soit 4 %) étaient positives ou douteuses en ELISA. Parmi elles, 172 (70,49 %) étaient positives en Western blot (CNR de Strasbourg). Cela correspondait à 104 patients (après exclusion des doublons). Après analyse de leur dossier, le diagnostic de borréliose symptomatique et évolutive n’a été retenu que dans 34 cas dont 23 étaient des neuroborrélioses. Pour les 70 autres patients, un diagnostic différent était retenu ; la sérologie étant alors considérée comme cicatricielle.

Conclusion

Les résultats présentés dans notre étude sont proches de ceux publiés dans la littérature en terme de corrélation entre les 2 tests (avec un nombre plus faible de tests ELISA faussement positifs dans notre série par rapport aux données du CNR). Cette étude souligne par ailleurs la nécessité de mieux cibler les demandes sérologiques (en insistant sur la non-indication dans le cadre du suivi d’une borréliose), et d’interpréter les résultats en fonction du contexte clinique afin de ne pas retenir, à tort, un diagnostic de borréliose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 37 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • E-04: Agents bactériens détectés dans 248 tiques retirées de personnes, 2002–2013
  • C. Aubry, C. Socolovschi, D. Raoult, P. Parola
| Article suivant Article suivant
  • E-06: Facteurs climatiques et incidence de la fièvre Q aiguë
  • C. Eldin, A. Mahamat, M. Demar, P. Abboud, F. Djossou, D. Raoult

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.