Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

F-04: L’hémoculture unique pour le diagnostic des bactériémies - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70161-1 
S. Dargere 1, E. Roupie 1, E. Wiel 2, R. Courcol 2, M. Pestel-Caron 3, L.-M. Joly 3, R. Leclercq 1
1 CHU, Caen, France 
2 CHRU, Lille, France 
3 CHRU, Rouen, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Le diagnostic des bactériémies et le traitement des patients reposent sur le résultat d’hémocultures (HC). Le volume de sang prélevé est considéré comme essentiel pour la détection des microorganismes alors que la répétition des HC accroît les contaminations. Nous avons comparé les performances d’une technique de ponction unique (PU) de 40ml de sang et d’une technique de ponction multiple (PM).

Matériels et méthodes

Une étude multicentrique, prospective, a été menée en 2012 aux urgences adultes de 3 hôpitaux universitaires français. La PU recueillait 40ml de sang répartis dans 2 paires de flacons numérotés [aérobie (FA1), anaérobie (FN1), FA2, FN2]. FA1 et FN1 étaient considérées comme la première paire d’HC de PM et suivies de 1 à 3 autres paires d’HC dans les 24 heures suivantes permettant ainsi que chaque patient soit son propre témoin pour les comparaisons. La performance de détection d’un microorganisme et le taux de contamination étaient comparés pour les 2 techniques.

Résultats

Parmi 2 314 patients inclus, 300 patients ont été positifs pour un pathogène (n=245) ou un contaminant (n=55). Un pathogène était isolé avec PU vs PM dans 97,4 % vs 95,5 % des cas. Parmi les 245 patients avec pathogène, 11 étaient positifs avec PU mais négatifs avec PM et 7 négatifs avec PU mais positifs avec PM (P=0,480). La performance de PU vs PM chez les 137 patients ayant eu une PM avec seulement 2 ponctions était supérieure (10 vs 2 ; P=0,044). Trente et une contaminations ont été révélées par PU et PM, 7 uniquement par PU et 17 uniquement par PM (P=0,062). Considérant la somme des pathogènes manqués et des contaminants, la performance de PU est supérieure à celle de PM (P=0,043).

Conclusion

Dans la volonté d’améliorer le diagnostic des bactériémies et de diminuer les dépenses induites par les contaminations, la PU offre une alternative intéressante à la PM.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 42 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • F-03: Bactériémies à Escherichia coli producteurs de BLSE dans le Nord – Pas-de-Calais : caractéristiques des patients, sensibilité aux antibiotiques, prise en charge thérapeutique
  • C. Cattoen, D. Descamps, A. Vachée, F. Wallet
| Article suivant Article suivant
  • F-05: Étude de la mortalité à 1 an après bactériémie chez la personne âgée versus le sujet jeune : cohorte de 77 patients
  • J. Galland, L. Karkowski, P. Carassou, G. Cinquetti, M. Cabon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.