Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

F-08 Profil évolutif des endocardites à pneumocoque : une série de 28 cas - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70165-9 
M. Daudin 1, B. Lelong 1, E. Flecher 1, S. Lavoué 1, C. Piau 1, A. Ingels 1, M. Revest 1
1 CHU de Rennes, France 

Résumé

Introduction – objectifs

L’endocardite à pneumocoque (EP) est de prévalence faible, mais sa gravité en fait un enjeu thérapeutique majeur. Peu de données concernant le traitement et le suivi des patients atteints d’EP existent. Nous décrivons les caractéristiques cliniques et pronostiques des EP et les comparons à celles d’endocardites à d’autres bactéries (EA)

Matériels et méthodes

Étude monocentrique rétrospective concernant toutes les EP certaines survenues entre 1992 et 2013. Comparaison à un groupe d’EA : 1 cas pour deux EA. Les témoins correspondent aux EA précédant et suivant celle du cas index dans notre centre

Résultats

Au total, 28 EP ont été incluses. L’âge moyen était de 59,1 ans (±15,3), la majorité des patients étaient des hommes (67,8 %, n=19). Une cardiopathie préexistante était retrouvée chez 28,6 % (n=8). Les complications étaient l’insuffisance cardiaque (64,3 %, n=18), l’instabilité hémodynamique (53,6 %, n=15) et les événements emboliques (17,8 %, n=5). La durée moyenne d’hospitalisation était de 48 jours (±29,2), la mortalité intrahospitalière de 7,1 %. La durée moyenne de suivi était de 3,1 ans (±4,6). Dixhuit patients (64,3 %) ont été opérés. Après traitement chirurgical, tous étaient vivants à J30 de la chirurgie. Deux patients ont dû être greffés cardiaque à 2 et 5 mois du diagnostic après chirurgies de remplacements valvulaires successifs pour délabrement valvulaire majeur. Par rapport au groupe contrôle, il existait plus de complications hémodynamiques (P<0,01) et de survenue d’insuffisance cardiaque (P<0,001) chez les EP. Il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes concernant la fréquence du traitement chirurgical (P=0,43)

Conclusion

Les EP présentent plus de complications hémodynamiques que les autres endocardites infectieuses, avec le plus souvent une chirurgie nécessaire très rapidement après le diagnostic

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 43 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • F-07: Épidémiologie des endocardites infectieuses à la Martinique
  • E. Fernandes, C. Olive, J. Inamo, F. Roques, A. Cabié, B. Hoen, P. Hochedez
| Article suivant Article suivant
  • F-09: Comparaison de la culture bactériologique standard et après sonication de matériel intracardiaque chez des patients suspects d’endocardite infectieuse (EI)
  • G. Wirth, O. Peuchant, C. Greib, M. Dijos, F. Camou, M. Dupon, C. Cazanave

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.