Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

G-02: Évaluation prospective de l’incidence des infections de prothèses articulaires d’origine hématogène (IPA-H) au décours d’une bactériémie - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70171-4 
S. Nguyen 1, M. Valette 1, A. Tone 1, P. Choisy 1, D. Descamps 2, E. Senneville 1
1 CH Tourcoing, Tourcoing, France 
2 CH Béthune, Béthune, France 

Résumé

Introduction – objectifs

En France, une prothèse articulaire (PA) est implantée chez 5 à 7 % des sujets de plus de 60 ans. L’incidence des IPA-H n’est pas connue, notre étude avait pour but de l’évaluer au décours d’une bactériémie.

Matériels et méthodes

Étude prospective observationnelle multicentrique dans 2 CHG, de juin à novembre 2013. Les patients porteurs d’une PA, chez qui une bactériémie était identifiée, ont bénéficié d’un suivi téléphonique pendant 6 mois pour déterminer l’apparition d’une IPA-H.

Résultats

Parmi les 69 patients étudiés, l’âge moyen ± DS était de 81,6±10,6 ans, avec un taux de néoplasie de 19 % et de diabète de 30 %. La majorité avaient une (n=41 ; 59 %) ou deux (n=19 ; 28 %) PA, avec une prédominance de prothèse de hanche (n=52 ; 75 %). Les germes principaux étaient E. coli (n=25), S. aureus (n=17) et S. pneumoniae (n=5).

Lors de la survenue de la bactériémie, 8 patients (12 %) avaient une IPA concomitante, ainsi 61 patients étaient retenus pour l’étude d’incidence d’IPA-H secondaire à la bactériémie. Parmi ces 61 patients, aucun épisode d’IPA-H n’était identifié, avec un suivi complet à 6 mois pour 32 patients (52 %) (Groupe « Indemnes »), 6 patients perdus de vue (10 %), et 19 patients décédés (groupe « Décès ») (31 %). Les patients du groupe « Indemnes » étaient plus jeunes que les patients du groupe « Décès » (80,5 versus 85,6 ans ; p=0,043), avec un taux plus bas de néoplasie (12,5 % versus 37 % ; p=0,041).

Conclusion

Nos résultats préliminaires montrent que les patients avec PA, chez qui une bactériémie est identifiée, sont âgés, avec un taux élevé de mortalité à 6 mois (28 %). Une infection de PA était concomitante à la bactériémie chez 12 % cas, alors que le taux d’IPA-H secondaires semble bas (aucun épisode détecté dans notre série) mais a pu être sous-estimé par le taux de mortalité élevé. Cette étude va être étendue à d’autres centres pour augmenter la population étudiée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 45 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • G-01: Audit pluri-hospitalier de prise en charge des infections ostéo-articulaires (IOA) sur prothèse de hanche (PTH) ou de genou (PTG)
  • P.-M. Roger, J. Tabutin, V. Blanc, S. Léotard, P. Broffério, B. Redréau, E. Bernard
| Article suivant Article suivant
  • G-03: Connaître son écologie dans l’infection osseuse sur matériel, un bon moyen de préserver les antibiotiques ?
  • V. Vitrat, E. Piet, V. Tolsma, P. Bonnin, S. Bland, J.-M. Chirpaz, J. Gaillat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.