Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

J-02: Augmentation alarmante des IST dans la population homosexuelle masculine vivant avec le VIH en région parisienne - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70199-4 
D. Zucman 1, S. Dimi 1, C. Majerholc 1, E. Fourn 1, T. Sené 1, E. Farfour 1
1 Hôpital Foch, Suresnes, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Description de l’évolution entre 2008 et 2013 de l’incidence des infections sexuellement transmissibles (IST) dans la population homosexuelle masculine (HSH) vivant avec le VIH suivie en consultation à l’hôpital Foch (Suresnes, Hauts de Seine).

Matériels et méthodes

Patients HSH vivant avec le VIH vus au moins une fois par an en consultation à l’hôpital Foch. Recueil systématique des cas d’IST symptomatiques (rectites et urétrites avec documentation de la présence de Chlamydia trachomatis et/ou de gonocoque) et des nouveaux résultats positifs de dépistage sérologique annuel de la syphilis et de l’hépatite C.

Résultats

En moyenne 180 patients HSH vus au moins une fois/an dans la période 2008-2011, 215 patients vus au moins une fois/an dans la période 2012- 2013. À définition et modalité de dépistage égales sur les deux périodes, on observe un doublement de l’incidence des IST dans la population HSH vivant avec le VIH entre la période 2008-2011 et la période 2012-2013. Ces IST concernent la syphilis, les urétrites et les rectites (à Chlamydia trachomatis et/ou gonocoque), et l’hépatite C. En revanche, il n’y a eu aucun cas d’hépatite A ni B dans cette population vaccinée.

Conclusion

Une meilleure prise en compte du risque d’IST est nécessaire dans les consultations hospitalières prenant en charge les HSH vivant avec le VIH. Ces consultations doivent s’appuyer sur une structure de CDDIST afin de permettre un renforcement de l’information, un dépistage des IST asymptomatiques et le traitement des cas index et des partenaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 54 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • J-01: Les recommandations n’ont qu’une influence limitée sur la prise en charge des infections urinaires en médecine générale
  • A. Seve, M. Garcia, C. Godet, G. Le Moal, F. Roblot, G. Béraud
| Article suivant Article suivant
  • J-03: Estimation de la prévalence de Chlamydia trachomatis (CT) et Neisseria (NG) chez les hommes (n 526) entrants ou sortants de Maison d’Arrêt (MA)
  • V. Baclet, J.-C. Guichard, M. Valette, V. Hédouin, E. Senneville

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.