Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

K-03: Tuberculose pulmonaire bacillifère : intérêt de l’amikacine en début de traitement ? - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70208-2 
F. Méchaï 1, M. Gousseff 1, N. Vignier 1, M. Tatay 1, O. Bouchaud 1
1 CHU Avicenne, Bobigny, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Évaluer le bénéfice de l’amikacine (AmK) en début de traitement d’une tuberculose bacillifère (TTB) sur le délai de négativation de l’examen des crachats.

Matériel et méthodes

Étude pilote prospective non randomisée monocentrique au CHU d’Avicenne sur la période 2010-2013. Évaluation comparative séquentielle du délai de négativation de l’examen microscopique (EM) et de la culture des crachats/tubages entre TTB classique (TTBc) et TTB associé à AmK (TTB-AmK) IV 15mg/kg/j pendant 7 jours adapté aux dosages. Les patients avec souche résistante, infection VIH ou insuffisance rénale étaient exclus.

Résultats

L’étude a porté sur 45 patients : 30 (66,6 %) dans le groupe TTBc, 15 (33,3 %) dans le groupe TTB-AmK. Le sex ratio H/F était de 4,6. La toux et les expectorations étaient retrouvées chez respectivement 41 (91,1 %) et 32 (71,1 %) des patients. Une majorité des patients (42 soit 93,3 %) avaient une caverne pulmonaire. Les médianes du délai de négativation de l’EM étaient respectivement de 26,5 [14-56] et 48 [19,5-69,5] jours dans les groupes TTBc et TTB-Amk avec une différence non significative (p=0,52). Le délai de négativation de la culture n’était connu que pour 26 patients (57,7 %) : 42,2 jours [14-90] en moyenne pour les 18 patients du groupe TTBc et 63,2 jours [14-77] pour les 8 patients du groupe TTB-AmK. Les 19 (42,2 %) autres patients avaient une culture encore positive au premier EM négatif. Aucun effet secondaire lié à l’AmK n’a été rapporté.

Conclusion

La tuberculose pulmonaire bacillifère nécessite un isolement prolongé coûteux et contraignant pour le patient. L’ajout d’AmK au TTB initial ne semble pas avoir d’impact sur le délai de négativation de l’examen microscopique, critère de non-contagiosité le plus souvent retenu. Une étude randomisée avec des effectifs plus importants serait nécessaire pour confirmer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 57 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • K-02: Lymphopénie CD4 dans les différentes formes de tuberculose chez les patients non infectés par le VIH
  • M. Raberahona, R.-A. Rakotoarivelo, M. Ratsarazaka, R.-L. Andrianasolo, M.J.D. Randria
| Article suivant Article suivant
  • K-04: Test QuantiFERON® : validation statistique d’un seuil de positivité
  • C. Buffaz, S. Viel, L. Garnier, J. Bienvenu, F. Bienvenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.